Belgique : feu vert pour l’acquisition de radios SYNAPS

La variante véhiculaire de la gamme SYNAPS de Thales (Crédit : Thales)

La variante véhiculaire de la gamme SYNAPS de Thales (Crédit : Thales)

 

Le Conseil des ministres belges a donné hier son feu vert pour l’acquisition de radios tactiques SYNAPS, ou CONTACT dans l’armée française, au profit de la Composante Terre. Une fois ce marché officiellement notifié, la Belgique deviendra le premier client export de ce système conçu par Thales.

 

Le consentement gouvernemental désormais acquis, la Défense belge va pouvoir attribuer « un marché public relatif à l’acquisition de radios tactiques type SYNAPS (compatibles PR4G) dans le cadre du « Tactical Land Communications Program » (TLCP), » précise le gouvernement belge dans un communiqué. Il faudra sans doute attendre l’attribution effective du marché avant de connaître le budget alloué, les volumes et le calendrier de livraison.

 

Ce marché public est le troisième et dernier mené au travers du programme TLCP, qui vise à l’unification des différents systèmes de communication tactique en usage au sein de la Défense belge. En juillet 2018, le gouvernement belge avait approuvé l’acquisition de 4566 radios tactiques destinées aux soldats déployés en opération pour 22M €, ainsi que d’un millier de radios portatives et véhiculaires pour le régiment des opérations spéciales (SO Regt) pour un montant de 70M €. Ne restait qu’à concrétiser l’ultime sous-programme destiné aux échelons supérieurs de la future Capacité motorisée (CaMo). La Vision stratégique de 2016 reste pour ailleurs relativement évasive à ce propos, se contentant de mentionner l’acquisition de « radios multiroles » en deux tranches (2021-2022 et 2026-2027) pour la Capacité motorisée interarmes en cours de formation.

 

Déclinée en versions portative (SYNAPS-H) et « noeud de commandement » véhiculaire (SYNAPS-V), cette radio logicielle haut débit remplacera à terme les systèmes PR4G, également en service en France, et BAMS, développé en Belgique dans les années 1980. Le système BAMS a été commandé à plus de 6000 unités par la Belgique auprès du groupement momentané d’entreprises chargé du projet, notamment constitué d’Alcatel et de Thomson-CSF Electronics Belgium, devenu Thales Belgium.

 

La ligne de production des radios SYNAPS/CONTACT a été inaugurée en septembre par Thales sur son site de Cholet (Maine-et-Loire). Brique technologique essentielle du partenariat stratégique franco-belge CaMo, cette radio de nouvelle génération permettra aux futurs véhicules Griffon et Jaguar de la Composante Terre de communiquer au sein d’une unique bulle Scorpion identique à celle mise en place en France. Au grand bénéfice des unités françaises et belges appelées à coopérer régulièrement sur les terrains d’exercice et théâtres d’opération extérieure.

 

Lors du premier exercice de l’ère CaMo, Celtic Uprise 2019, les détachements français et belges avaient en effet éprouvé certaines difficultés à synchroniser leurs systèmes d’information et de communication (SIC) respectifs. L’ingéniosité du 4ème Groupe CIS de Marche-en-Famenne avait alors permis de créer des passerelles informatiques provisoires entre les deux dispositifs. À supposer que les premières livraisons de SYNAPS interviennent d’ici là, Celtic Uprise 2021 pourrait témoigner d’un alignement capacitaire inédit en matière de SIC entre les deux partenaires.