Les primo-formations FPSA ont eu lieu à Bourges

(Crédits : EMB)

(Crédits : EMB)

 

Les primo-formations à la mise en œuvre du nouveau fusil de précision (FPSA) SCAR-H PR se sont déroulées aux Écoles militaires de Bourges (Cher) les 28 et 29 septembre. Appuyée par la DGA et la STAT, cette phase accompagne le déploiement du remplaçant du FR-F2 dans les forces.

 

« Provenant de différentes divisions de l’armée de Terre, les tireurs ont ainsi eu l’opportunité de se former à l’utilisation d’un fusil dont les performances exceptionnelles permettront à nos tireurs de précision de surclasser leurs adversaires », soulignent les Écoles militaires de Bourges. À supposer que ce processus reprenne le principe de formation décentralisée appliqué pour les véhicules Scorpion, ce premier contingent ira à son tour instruire les tireurs de précision en régiment.

 

Évalué à 100 M€ par le ministère des Armées, le marché FPSA a été notifié le 13 décembre 2019 au groupement d’industriels OIP Sensor Systems (optique/instruments de précision) et Telefunken-Racoms (optoélectronique), associé au Belge FN Herstal (fusils/optique jour) et à l’Allemand MEN (munitions). Le bipied est quant à lui produit en Haute-Savoie par la société française PGM Précision. Les 2 620 fusils prévus, leurs accessoires et leurs munitions seront livrés d’ici à 2022.

 

Hormis l’optique Schmidt & Bender 1-8 x 24 de type « Short Sight », les tireurs de précision disposeront d’un viseur de nuit TIGRIS-IL et d’un viseur thermique TIGRIS-IR conçus par OIP Sensor Systems. Dans une section de combat, deux tireurs seront équipés d’un module IR et un seul d’un module IL. Le FPSA s’accompagne d’une gamme de munitions « optimisées » pour permettre une distance pratique de tir jusqu’à 800 m, avec une portée maximale d’emploi de 1000 m.