Les tanks américains ont leur Trophy

La filiale américaine de Leonardo l’a annoncé ce 26 juin, en partenariat avec les Israéliens de Rafael Advanced Defense Systems Ltd, elle fournira à l’US Army des systèmes de protection active pour équiper au plus tôt les tanks Abrams. 

 

Système APS Trophy imaginé sur un Abrams (Crédits : Leonardo DRS)

Système APS Trophy imaginé sur un Abrams (Crédits : Leonardo DRS)

 

L’armée américaine prévoyait déjà depuis des années de s’offrir un système de protection actif pour moderniser sa flotte d’Abrams, c’est maintenant chose faite avec ce contrat de 193 M$ (165 M€) qui prévoit la livraison du Trophy qui, équipant déjà plus de 1000 véhicules de l’armée israélienne, a déjà fait ses preuves au combat, des contre-mesures qui vont avec et du service de maintenance affilié.

 

Le système Trophy, véritable fierté des israéliens qui sont pour l’instant les seuls à proposer un système de protection active sur leur client, fonctionne comme un dôme de protection sur le véhicule qui en est équipé. On dit que la protection est active en opposition au blindage du véhicule et qu’elle est hard-kill en opposition aux contre-mesures traditionnelles comme les fumigènes dans le sens où, au lieu d’assumer la violence du choc ou d’éviter le projectile, le véhicule va détruire ce qui cherche à le détruire : la contre-mesure lancée par le système qui a détecté une menace va venir exploser contre le projectile quelques mètres avant qu’il n’atteigne sa cible.

 

Le système est effectif contre les missiles ou roquettes anti-char, et peut engager simultanément plusieurs menaces venant d’une direction différente. Ses deux défauts principaux sont qu’il n’est pas capable de protéger le véhicule contre les obus et que l’explosion des contre-mesures oblige l’infanterie à se tenir à distance de sécurité suffisante. Dans ce dernier cas, l’infanterie ne peut plus bénéficier du blindé pour avancer à couvert, et les blindé, imaginons, dans un combat urbain bénéficie plus difficilement de l’appui de l’infanterie.

 

Comme le précise justement le communiqué officiel de Leonardo Drs, son partenaire Rafael a fourni depuis plusieurs années des systèmes de blindage, passifs ou (ré)actifs, à l’armée américaine pour ses Bradley, Stryker ou AAV7. Pour Leonardo, ce contrat – qui pourrait faire de lui  fournisseur privilégié de l’US Army pour des décennies – est un premier pas vers une collaboration (nationale) plus étroite qui viendra avec le prochain programme de protection des véhicules américains. Effectivement, si la technologie est israélienne, la majorité des composants seront construits par l’industrie américaine et les Israéliens de Rafale eux-mêmes comptent poursuivre leur implantation industrielle sur le sol américain.

 

Selon les observateurs américains, cette modernisation des Abrams intervient alors que l’US Army se « réoriente » vers les « guerres majeures ».