Des obus BONUS supplémentaires pour l’US Army

(Crédit : BAE Systems)

(Crédit : BAE Systems)

 

L’US Army vient de passer commande pour des obus de 155 mm BONUS (BOfors NUtating Shell) supplémentaires au travers de l’Agence OTAN de soutien et d’acquisition (NSPA). Développé et produit conjointement par BAE Systems et Nexter Munitions, cet obus anti-char à effet dirigé sera employé au départ des canons automoteurs M109 et obusiers M777 de l’armée américaine.

 

« Cette commande supplémentaire démontre la confiance de l’armée dans le système BONUS, » souligne Lena Gillström, directrice générale de BAE Systems Weapon Systems Sweden. Ce contrat prend effet dès à présent et prévoit un lancement des livraisons à partir de 2021. Les quantités et le budget alloué n’ont pas été détaillés. Cette annonce fait suite à une commande initiale officialisée en octobre 2018, pour des premières livraisons attendues « courant 2020 ».

 

Équipé de capteurs et d’un dispositif de reconnaissance de cibles, l’obus BONUS embarque deux charges « intelligentes » lui permettant de détruire plusieurs véhicules en un seul tir. Totalement autonome, l’obus BONUS est conçu pour balayer une zone d’objectif et cibler le toit de véhicules blindés ou non grâce à ses capteurs et à son dispositif de guidage.

 

Hormis les États-Unis, l’obus BONUS a déjà convaincu la Finlande, la Norvège, la Suède et, bien sûr, la France. Il est employé pour la première fois en opération en décembre 2018 par le 68e régiment d’artillerie d’Afrique (68e RAA), dans le cadre de l’opération Chammal. Une salve de quatre obus parvient alors à détruire huit véhicules blindés utilisés par Daech. « À n’en pas douter, l’emploi réussi de l’obus BONUS fera date et va modifier la perception encore trop répandue d’une artillerie « arrosant » le champ de bataille, » précisait à l’époque le colonel François-Régis, commandant de la TF Wagram VII.