Foison de médailles aux Invictus Games 2017

Les premiers jours de compétition des Invictus Games 2017 à Toronto, Cananda, auront été fastes pour Sabrina Daulaus, 37 ans, et ses co-équipiers qui n’auront pas perdu leur temps en allant participer, quelques uns pour la première fois et quelques uns pour la deuxième voir la troisième fois, à ces jeux voulus par le Prince Harry pour aider des militaires blessés physiquement et psychiquement à se reconstruire.

Sabrina Dallas, médaillé d'or avec SAR le Prince Harry et (crédit photo: IG 2017)

SAR Le Prince Harry avec, à gauche, Sabrina Daulaus, médaillée d’argent, Sarah Rudder, la médaillée d’or et Christy Wise, médaillée de bronze. Le podium était identique pour le 100m et le 200m (crédit photo: IG 2017)

Daulaus, civile de la Défense qui a perdu l’utilisation de son bras gauche lors d’un accident de moto en se rendant à son travail, y a gagné la médaille d’or du 400m en 1:16.51 dans la catégorie IT2/IT3 *, et trois médailles d’argent pour le 100m en 15.57, le 200m en 31.92 et, car Daulaus ne fait pas que courir, pour le lancer du disque avec un jet de 18m67. Dans la compétition du lancer du poids dans la catégorie IF1/IF2, elle s’est classée 4ème.

Alain Akakpo, 33 ans, amputé de l’avant bras suite à un accident en 2004 avec une grenade, concourrait dans la catégorie IT3, et lui aussi reviendra de Toronto avec ses valises remplies de métaux précieux: deux en or pour le 400m en 0:55.44 et le 4x100m relais mixte gagné en 0:47.05 avec Jonathan Hamou, Pierre Maillard et Mickaël Mayali ; et deux en argent pour le 200m en 24.44 et le 100m en 11.98.

Mayali mène le 100m (credit photo: IG2017)

Mickaël Mayali mène le 100m (credit photo: IG2017)

 

Mayali, 29 ans, n’aime que l’or. Il rajoute à la médaille d’or gagnée en équipe, celles du 100m gagnée en 12.41 et du 200m couru en 25.42 dans la catégorie IT1. C’est mieux que son palmarès lors des derniers Invictus Games car même s’il avait rapporté l’or sur 100m et sur le relais 4 x100m il n’avait eu que l’argent sur 200m. Mayali, qui est un agent civil de la Défense, a été amputé du pied gauche suite à un accident en service en 2012.

Un autre homme en or est Djamel Mastouri. A 45 ans il a couru le 200m plus vite que des hommes qui ont la moitié de son âge, gagnant l’or en 4:48.45. Et ce le lendemain de sa troisième place dans le 400m qu’il a couru en 1:01.28. Il concourrait dans la catégorie IT3.

Djamel Hamouri (crédit photo: IG 2017)

Djamel Hamouri (crédit photo: IG 2017)

Le sergent d’Armée de l’Air Hamou, 31 ans, en plus de la médaille d’or gagnée dans le 4x100m relais mixte rapportera deux médailles d’argent, celles qu’il a gagnées dans le 400m couru en 0:55.81 et dans le 1 500m, distance couverte en 4:55.37. Il concourait dans les deux épreuves dans la catégorie IT3 car suite à l’explosion d’une grenade en 2013 il a du être amputée des deux mains.

Le sergent Maillard, 33 ans, lui s’est classée cinquième en 25.38 dans le 200m et sixième en 12.66 dans le 100m dans la catégorie IT7. Il a souffert de fractures, de polycriblage et du syndrome post-traumatique suite à un bombardement aérien en 2004.

Sébastien Pradalier, 37 ans, ne reviendra pas non plus les mains vides. Dans la catégorie IT5 il rapporte l’argent pour le 400m couru en 1:17.77. Dans le 200m il rapporte le bronze dans un temps de 42.23 ainsi que dans le 1 500m qu’il a couru en 5:40.82. Dans le 100m son temps de 23.45 lui a valu une 4ème place. Pradalier, civil de la Défense, est devenu paraplégique suite à un accident de trajet en 2010.

Sébastien Pradalier sur le podium avec sa médaille de bronze (crédit photo: IG 2017)

Sébastien Pradalier sur le podium avec sa médaille de bronze. La plus haute marche du podium est occupée par Nate Dewalt et la deuxième par Michael Clarke. Cela pourrait être soit la photo du 200m soit celle du 1 500m car les médaillés étaient identiques! (crédit photo: IG 2017)

Caporal-chef Olivier Boutier, 38 ans, rapportera au moins une médaille en argent gagnée en 4:34.99 dans le 1 500m catégorie IT7.

Caporal-chef Benjamin Atgie, 29 ans, concourrait dans la catégorie IT1 car il est amputé d’un membre inférieur suite à une blessure par roquette en 2011. Il s’est classé 4ème en 6:13.98 dans le 1 500m et cinquième en 1:09.76 dans le 400m ce qui l’a peut-être un peu déçu car en 2016 il avait rapporté la médaille de bronze dans cette dernière épreuve.

Caporal-chef Linda Coyac, 36 ans, qui participait dans le lancer du disque catégorie IF4 s’est placée 5ème avec un jet de 22m05. Dans le lancer du poids elle s’est classée 7ème avec un jet de 8m56 dans la catégorie IF4. En 2003 elle a eu un accident de la circulation en service.

Maréchal des logis chef François-Xavier David, 34 ans, participait dans la catégorie IF4 du lancer du disque où son jet de 37m37 l’a permis de se classer 4ème. Il est polytraumatisé d’un membre inférieur et des membres supérieurs suite à l’explosion d’un IED en Afghanistan en 2011. C’est le même accident qui a laissé le maréchal des logis chef Fabian Frily, 34 ans, polytraumatisé d’un membre supérieur et souffrant du syndrome post-traumatique. Il participait aussi dans la catégorie IF4 mais dans l’épreuve du lancer de poids où il s’est classé 8ème avec son jet de 1m65.

Francesca Rocca (crédit photo: IG 2017)

Francesca Rocca (crédit photo: IG 2017)

Francesca Rocca, 25 ans, rapporte la médaille de bronze dans le 200m catégorie IT6/IT7 avec un temps de 29.34. Dans le 100m son temps de 14.18 la placé 4ème. Ne se contentant pas de courir Rocca aime bien aussi lancer les choses lourdes. Malheureusement, son jet de 8m14 dans le lancer du poids catégorie IF4 ne l’a placé que 11ème. Elle aime bien aussi soulever des choses lourdes et dans la compétition de la force athlétique (ou bench press), elle a soulevé 54kg ce qui la classé 4ème.

Les épreuves de cyclisme, d’aviron, de natation, de tir à l’arc, de basket et de volley ont lieu ces jours ci. Nous vous rendrons compte des résultats de nos compétiteurs français.

* Voici la signification des catégories en ce qui concerne les épreuves d’athlétisme sur piste :

IT1 (Ambulatoire) : Comprend les concurrents ayant subi une amputation au-dessous du genou, une amputation double au niveau des genoux ou un dommage grave comparable, du pied au genou.

IT2 (Ambulatoire) : Comprend les concurrents ayant subi une amputation au-dessus du genou, une amputation double au niveau des genoux ou un dommage grave comparable, du pied à la cuisse.

IT3 (Ambulatoire) : Comprend les concurrents ayant subi une amputation à un membre supérieur, une déficience physique permanente à un membre supérieur ou ayant un usage limité d’un membre ou des deux membres supérieurs.

IT4 (participants à la course en fauteuil roulant) : Comprend les concurrents ayant subi une lésion médullaire complète ou partielle ou une déficience fonctionnelle similaire avec usage complet du tronc.

IT5 (participants à la course en fauteuil roulant) : Comprend les concurrents ayant subi une lésion médullaire complète ou partielle ou une déficience fonctionnelle similaire avec usage complet du tronc.

IT6 (malvoyant [VI]) : Comprend les concurrents qui sont partiellement ou totalement aveugles.

IT7 (classe Autres) : Comprend les concurrents ayant un handicap physique léger ou temporaire et d’autres maladies ou déficiences (comme une blessure de stress post-traumatique).

Voici la signification des catégories en ce qui concerne les épreuves d’athlétisme sur terrain (lancers debout) :

IF1 : Comprend les concurrents ayant subi une amputation simple ou double à la jambe (au-dessus ou au-dessous du genou) ou une autre déficience permanente grave à l’un des membres inférieurs ou aux deux membres inférieurs. Ils ont de légers problèmes d’équilibre et pourraient avoir besoin d’un appareil fonctionnel pour assurer leur mobilité. Ils n’ont aucune déficience des membres supérieurs.

IF2 : Comprend les concurrents ayant une déficience à un membre supérieur, ou ayant subi une amputation, une diminution de la force musculaire, de l’usage et de la mobilité à un membre supérieur ou encore aux deux membres supérieurs.