Top départ pour l’infovalorisation des VBCI et AMX-10 RC

Un VBCI de l'armée de Terre, plateforme parmi d'autres appelées à intégrer la bulle CONTACT (Crédits: armée de Terre)

Un VBCI de l’armée de Terre, plateforme parmi d’autres appelées à intégrer la bulle CONTACT (Crédits: armée de Terre)

 

Les VBCI et AMX-10 RC de l’armée de Terre s’apprêtent à basculer à leur tour dans l’ère de l’infovalorisation Scorpion. Plusieurs marchés ont été notifiés à Nexter Systems, Arquus et Thales pour réaliser l’intégration de la nouvelle radio logicielle CONTACT sur ces deux plateformes.

 

Deux contrats ont été conclus fin août après deux années de négociations avec la Direction générale de l’armement. L’un, pour l’infovalorisation du VBCI, s’élève à plus de 34 M€ et a été notifié au GME Nexter Systems/Arquus en coopération avec Thales Six GTS, maître d’œuvre industriel du système CONTACT. L’autre, d’un peu plus de 22 M€, concerne l’infovalorisation de l’AMX-10 RC et est donc logiquement revenu à Nexter Systems avec Thales Six GTS pour cotraitant.

 

Ces marchés couvrent les volets développement et qualification de l’intégration de la radio CONTACT sur ces plateformes, mais également un début de production en série pour « quelques dizaines d’exemplaires ». D’autres marchés de ce type suivront pour les prochains lots de production et l’élargissement à d’autres parcs, des marchés passés auprès des maîtres d’œuvre à l’origine des porteurs de l’armée de Terre et systématiquement en association avec Thales.

 

Aux antipodes de l’autoradio amovible, l’installation d’un nouveau système de communication comporte une part d’inconnu technique liée à chaque type de véhicule. Il s’agira notamment d’évaluer la résistance du système aux chocs et aux vibrations constantes, de même que l’incidence de la « caisse métallique » sur l’émission et la réception de nouvelles formes d’ondes à haut débit.

 

Ces deux opérations relèvent du « programme d’intégration CONTACT » (PIC, anciennement « CONTACT intégration véhicules »). Pour l’armée de Terre, l’enjeu sera de permettre aux plateformes « non-Scorpion » de bénéficier des capacités offertes par CONTACT pour éviter toute rupture d’interopérabilité avec les véhicules de nouvelle génération qui, eux, en sont nativement équipés.

 

Près de 700 plateformes « non-Scorpion » sont concernées par l’incrément 1 de PIC. L’intégration de 165 premiers postes véhicule a été commandée cette année. Une cinquantaine de postes seront installés en 2021 d’après les projections établies dans le PLF. À terme, ce remplacement des postes PR4G concernera pratiquement tous les parcs appelés à perdurer, les PVP et VBL par exemple.

 

Les 2400 postes véhicule (Scorpion et PIC) commandés lors de l’étape 1 du programme CONTACT permettront d’équiper deux brigades interarmes – soit 10 groupements tactiques interarmes (GTIA) – à l’horizon 2022. Selon le PLF, CONTACT franchira un autre jalon important l’an prochain avec la livraison, entre autres, de 925 postes véhicule.