TF Takuba : le déploiement tchèque reçoit l’aval du Sénat

(Crédit : ministère de La Défense tchèque)

(Crédit : ministère de La Défense tchèque)

 

Après plusieurs reports, les sénateurs tchèques ont enfin donné leur accord pour le déploiement de militaires au Sahel au profit de la TF Takuba. Ne reste qu’à décrocher l’assentiment des députés pour entériner définitivement la participation de la République tchèque à cette unité de forces spéciales européennes constituée pour former et accompagner l’armée malienne au combat.

 

Avec la résolution n° 483 approuvée le 12 août, le Sénat marque son accord pour le déploiement d’un maximum de 60 « à partir de la date d’approbation du Parlement tchèque jusqu’au 31 décembre 2022 ». Ce feu vert comprend une unique condition : avant le 30 juin de l’année suivant le déploiement du contingent, le gouvernement tchèque devra tenir le Sénat informé des activités menées par le ministère de La Défense dans le cadre de la lutte contre le terrorisme au Mali, au Niger et au Tchad. Ce contrôle parlementaire sera ensuite répété jusqu’en 2023.

 

Les 60 opérateurs issus du 601e groupe de forces spéciales (601. SkSS) de Prostějov devraient rallier le Sahel à compter d’octobre. Le déploiement d’un premier noyau franco-estonien à Gao a permis à la TF Takuba d’atteindre sa capacité opérationnelle initiale (IOC) le 15 juillet. La priorité consiste actuellement à parfaire le volet entraînement avec la constitution de procédures communes. « À l’issue, la TF entamera sa mission de conseil et d’assistance au profit des forces maliennes, avant de les accompagner sur le terrain », déclarait aujourd’hui le ministère des Armées. Un troisième détachement de 150 militaires suédois rejoindra le dispositif en janvier 2021, éventuellement suivi au printemps par l’Italie en cas d’accord parlementaire. D’autres pays ont annoncé leur volonté d’envoyer des éléments opérationnels, le Portugal et la Grèce notamment.

 

Depuis le début du mois de juin, la France poursuit la construction des infrastructures destinées à accueillir les forces partenaires de la TF Takuba à Ménaka (est du Mali). Le terrassement de la base du chantier et la mise en place de bastion walls maintenant achevés, les sapeurs du détachement d’appui au déploiement lourd (ADL) de Barkhane ont entamé la seconde étape visant à installer les réseaux de communication et de câblage. L’ensemble devrait être opérationnel à partir du 1er octobre.

 

« Bien sûr, en raison de la Covid-19 et de la saison des pluies, nous avons rencontré quelques difficultés. Dans des conditions idéales, le chantier de TAKUBA devrait être réalisable en deux mois. Nous prenons toutes les mesures nécessaires afin de pouvoir fournir le chantier dans les délais » indique l’Adjudant-chef  Nicolas, chef du détachement de renfort de l’ADL.