Mercato hivernal au sommet de l’armée de Terre

Le général Hervé Gomart, nouveau major général de l'armée de Terre à compter du 1er mars (Crédit : ministère des Armées/EMAT)

Le général Hervé Gomart, nouveau major général de l’armée de Terre à compter du 1er mars (Crédit : ministère des Armées/EMAT)

Deux nominations de haut rang ont été officialisées hier à l’issue du premier Conseil des ministres de l’année 2020. Ainsi, le général Hervé Gomart deviendra le prochain major général de l’armée de Terre à compter du 1er mars. Il succédera au général Bernard Barrera, lui-même nommé inspecteur général des Armées.

 

Diplômé de Saint-Cyr en 1989 (promotion « Général Callies »), le général Gomart a exercé la totalité de ses commandements au sein de la Légion étrangère et des troupes aéroportées. De 1990 à 1997, il est successivement chef de section de combat, chef de section de commandos parachutistes, commandant de compagnie et officier opérations au 2e régiment étranger de parachutistes (2e REP) de Calvi. Il passe brièvement par l’état-major de la brigade parachutiste avant de prendre la tête, de 2005 à 2007, du 3e régiment étranger d’infanterie (3e REI) en Guyane.

 

Après avoir servi à l’état-major de l’armée de Terre (EMAT) de 2007 à 2013, le général Gomart prend les rênes de la 3e brigade mécanisée (devenue la 3e BLB) en août 2013, succédant alors… au général Barrera. Il est ensuite projeté en 2015 comme chef d’état-major de la mission onusienne MINUSMA au Mali.

 

En septembre 2016, il prend le commandement du Centre de préparation pour les opérations interarmées (CPOIA), alors situé sur la BA 110 de Creil. Le général Gomart retrouve finalement l’EMAT en septembre 2018, où il exerce depuis lors la fonction de sous-chef d’état-major « Performance et synthèse ». Véritable « numéro deux » de l’armée de Terre, le major général est chargé de seconder le CEMAT dans l’exercice de ses attributions et de coordonner l’action de l’EMAT. Il s’agit d’une fonction et non d’un grade.

 

Major général de l’armée de Terre depuis novembre 2017, le général Barrera deviendra quant à lui inspecteur général des Armées. Il succèdera au général d’armée Jean-François Hogard, en poste depuis le 1er septembre 2018. Le général Barrera exercera des missions d’inspection, d’audit et d’étude conjointement avec les cinq autres inspecteurs généraux (Air, Marine, Gendarmerie, DGA et SSA). En tant que conseiller permanent du ministre des Armées, les inspecteurs généraux réalisent ces missions d’information individuellement ou collectivement sur base des directives fixées par le ministre.