Le système SICS expérimenté « en réel » par le 3e RIMa

Première prise en main du système SICS par le 3e RIMa lors de l'exercice Hermès (Crédit : 9e BIMa)

Première prise en main du système SICS par le 3e RIMa lors de l’exercice Hermès (Crédit : 9e BIMa)

 

L’assimilation des systèmes Scorpion se maintient malgré les mesures barrières imposées par la crise sanitaire. Première unité opérationnelle dotée de véhicules Griffon, le 3e régiment d’infanterie de marine (3e RIMa) de Vannes (Morbihan) conduit actuellement un exercice d’appropriation « en réel » du système d’information du combat Scorpion (SICS).

 

Dans le cadre de l’exercice Hermès, un GTIA formé du 3e RIMa et de ses appuis du 6e régiment du génie et du 11e régiment d’artillerie de marine expérimente depuis quelques jours la mise en réseau du système SICS sur une poignée de Griffon. Selon les photos diffusées par la 9e brigade d’infanterie de marine (9e BIMa), au moins neuf exemplaires sont déployés lors de cet exercice.

 

Appuyé par la STAT, ce GTIA poursuit une première phase d’appropriation technique du système par ses utilisateurs. Dans un second temps, les unités réalisent « des tests de liaison et de transmissions d’ordres entre un CO (centre opération) de circonstance et les unités matérialisées par les véhicules », explique la 9e BIMa sur ses réseaux sociaux.

 

Intégré au coeur du GTIA, le SICS permettra au chef de section ou de groupe de communiquer jusqu’à l’échelon du chef de corps. Il apporte des fonctionnalités nouvelles, dont les plus emblématiques étant la géolocalisation et la remontée d’informations en temps réel. Fonctionnant initialement avec la radio PR4G, SICS évoluera pour s’intégrer à la future radio logicielle CONTACT, dont la production a démarré en septembre 2019 sur le site Thales de Cholet. D’ici à 2025, 8400 postes seront perçus par les Armées, dont une grande majorité par l’armée de Terre.

 

Régiment expérimentateur, le 3e RIMa a perçu un premier lot d’une dizaine de Griffon courant février. Selon les chiffres annoncés par les Armées, 29 exemplaires sont attendus à Vannes en 2020. Depuis ces premières perceptions, les marsouins du 3e RIMa oeuvrent à l’assimilation complète du Griffon d’ici au second semestre 2021, date à laquelle un premier GTIA Scorpion devrait être déployé sur un théâtre d’opération extérieur.

 

En parallèle à la livraison des véhicules, le 3e RIMa a bénéficié durant le mois de février d’une formation au SICS dispensée selon un dispositif inédit. Plutôt que de faire déplacer des stagiaires venant de toute la France, la STAT a en effet opté pour une solution tout-en-un et « itinérante » : le Centre de formation délégué mobile du combat Scorpion. Basé sur un porteur Renault, cet outil dispose de tous les ordinateurs, serveurs et raccordements réseaux nécessaires pour former jusqu’à 16 stagiaires en simultané.

 

La formation SICS dure deux semaines pour les « usagers » et trois semaines pour les administrateurs. Ceux-ci suivent des cours durant les deux premières semaines, avant de conclure leur cursus par l’installation du système sur les véhicules du régiment. Le camion rejoindra ensuite le 13e bataillon de chasseurs alpins (13e BCA) et le 1er régiment d’infanterie (1er RI). Un total de 120 usagers et administrateurs issus de cinq régiments seront formés d’ici à l’automne 2020.