Belgique: un nouveau drone tactique pour la Composante Terre

Un militaire du Bn ISTAR lance un drone RQ-11 Raven dans le cadre de la MINUSMA (Crédits: Défense/Bn ISTAR)

Un militaire du Bn ISTAR lance un drone RQ-11 Raven dans le cadre de la MINUSMA (Crédits: Défense/Bn ISTAR)

 

Conformément à la Vision stratégique, la Composante Terre belge devrait être dotée d’un nouveau drone tactique d’ici à 2021. S’il se concrétise, cet achat sera conduit en partenariat avec les Pays-Bas, déclarait récemment le ministre de la Défense belge Philippe Goffin.

 

Selon le document programmatique ratifié en 2016, la Défense prévoit l’adoption d’un nouveau système tactique  (« T-UAS ») sur la période 2021-2023. Cet investissement de 18M€ (valeur 2015) se matérialisera par le biais d’un achat commun exécuté au niveau du Benelux, avec les Pays-Bas comme partie contractante. La demande d’achat correspondante est actuellement en rédaction et il faudra en temps utile se tourner vers l’équivalent néerlandais de la DGA, la Defensie Materieel Organisatie (DMO), pour obtenir une vision précise du modèle retenu et du volume des commandes.

 

Ne restent que six mois pour transformer l’essai, la possibilité d’adhérer au protocole d’accord (MoU) avec les Pays-Bas expirant à la fin de l’année 2020. Si le processus d’acquisition est achevé cette année, les livraisons pourraient se concrétiser à partir de 2021. À l’instar des systèmes en service dans la Composante Terre, le futur T-UAS sera principalement engagé pour des tâches de type ISR.

 

Ce n’est pas la première fois que ce type d’opération s’effectue dans le cadre du Benelux. Huit systèmes RQ-11 Raven avait ainsi été acquis en décembre 2016 pour 4M€ au travers d’un programme piloté en coopération avec les Pays-Bas et le Grand-Duché de Luxembourg. Ils sont depuis lors opérés par le bataillon ISTAR au profit de ses pelotons et des unités de manoeuvre. Plusieurs systèmes sont déployés au Mali dans le cadre d’une mission d’appui à la MINUSMA menée au sein d’une compagnie ISR allemande.

 

Depuis 2017, le Special Forces Group dispose quant à lui d’un nombre indéterminé de drones RQ-20 Puma. Ceux-ci avaient initialement été loués aux États-Unis pour appuyer l’opération Valiant Phoenix (OVP) réalisée sur le sol irakien et clôturée en novembre 2018. « Bousculée » par la crise sanitaire, la signature du contrat relatif au segment haut de la trame drones belge, quatre drones MALE MQ-9B SkyGuardian, est quant à elle reportée à l’été.