Un VBCI APC pour séduire le marché britannique

« MIV », un programme britannique dont-on-ne-doit-pas-prononcer-le-nom mais néanmoins âprement disputé en coulisse par les principaux systémiers présents au salon DSEi, organisé cette semaine à Londres. Le programme « Mechanised Infantry Vehicle » (MIV), destiné à fournir un nouveau véhicule blindé 8×8 à l’armée britannique, est devenu en trois ans l’un des marchés exports les plus prometteurs pour le VBCI de Nexter.

 

Nexter joue la carte APC pour séduire le marché britannique

Nexter joue la carte APC pour séduire le marché britannique

 

Loin d’être inconnu outre-Manche, le VBCI avait déjà été l’objet d’unecampagne de tests, le « Projet Brittany », réalisée en 2014 par l’armée britannique. Il est régulièrement au cœur des manœuvres militaires conjointes organisées par Paris et Londres, à l’image de l’exercice « Griffin Strike » d’avril 2016.

 

Mais pour séduire le voisin britannique, Nexter a mis les petits plats dans les grands en créant rien de moins qu’une variante « 100% APC » (armoured personnel carrier, ou transport de troupes blindé) du VBCI, dévoilée cette semaine. De cette logique résulte un hybride franco-britannique s’approchant au plus près du triptyque requis par les Britanniques : « Combat Proven – Jobs in UK – Fully Qualified », nous précise Sophie Délye, Export Sales Manager chez Nexter.

 

L’APC dévoilé par Nexter intègre en effet sur toutes les améliorations apportées au VBCI, soit un PTAC (Poids Total Autorisé en Charge) de 32 tonnes, une protection accrue contre les IED (engins explosifs improvisés) et les RPG (Reaktivniy Protivotankoviy Granatomat ou lance-roquettes antichars), et un moteur Volvo D13. « Nous conservons un véhicule éprouvé au combat tout en privilégiant la possibilité de faire des transferts industriels », ajoute Délye.

 

Et le moins que l’on puisse dire, c’est que Nexter a mis le paquet pour séduire son potentiel client britannique, à grand renfort d’intégration de systèmes « Made in UK ». Une demi-douzaine d’industriels locaux ont participé à l’équipement du véhicule, avec un accent particulier sur l’adaptation des systèmes de mission au standard GVA. Derrière cette mystérieuse abréviation se cache le concept de « Generic Vehicle Architecture » prôné par le ministère de la Défense britannique pour construire une architecture commune à l’ensemble de sa flotte blindée.

 

Autre exemple d’intégration, l’Halo Egress Lighting System d’Aéroglow est une suite de LEDs verts et blanc destinée à guider l’équipage vers les trappes lorsque le véhicule est plongé dans le noir, une capacité désormais obligatoire sur toutes les plateformes blindées britanniques. Et la liste des industriels pourrait s’allonger car « si nous faisons affaire avec les Britanniques, il y aura beaucoup plus d’intégration de systèmes locaux », affirme Délye.

 

Le tourelleau téléopéré Protector de Kongsberg intégré au VBCI APC

Le tourelleau téléopéré Protector de Kongsberg intégré au VBCI APC

 

Le VBCI APC présenté par Nexter conserve en outre un armement typiquement britannique, à savoir le tourelleau téléopéré M151 Protector du Norvégien Kongsberg armé d’une mitrailleuse de 12.7 mm. À l’instar d’autres concurrents potentiels, tel l’AMV XP du finlandais Patria, Nexter a privilégié le missile anti-char américain Javelin au MMP (missile moyenne portée) de MBDA pour l’armement secondaire. Un choix qui, selon l’intégrateur français, s’explique par la récente campagne d’essais visant l’intégration du Javelin sur les véhicules britanniques.

 

Outre l’ajout de systèmes locaux, Nexter a également dû adapter certains équipements aux exigences britanniques. L’aménagement des sièges anti-mines Safepro, pour ne citer qu’eux, ont été optimisés pour accueillir jusqu’à huit « soldats du futur » britanniques.

 

Annoncé en 2015, le programme MIV entend doter l’armée britannique de 300-350 véhicules achetés sur étagère pour une potentielle capacité opérationnelle initiale pour 2023. Ils équiperont les quatre bataillons d’infanterie mécanisée créés au sein des deux futures « Strike Brigades » de l’armée britannique. Ces dernières, planifiées dans le livre blanc « Future Force 2020 », devraient entrer en service en 2025. Outre la variante APC principale (MIV-PM), le programme prévoit la conception d’une variante C2 (MIV-CC), voire de variantes ambulance et de dépannage… si le financement suit.

 

MIV n’en étant qu’au stade du « pré-concept » – comprenez « en stand-by » -, le ministère de la Défense britannique n’a pour l’heure pas précisé le budget qui lui sera alloué. De l’aveu même de certains confrères britanniques, « Londres n’aurait actuellement pas les fonds nécessaires pour lancer le programme MIV ». L’optimisme reste néanmoins de mise chez Nexter, pour qui le programme MIV et l’extension de la gamme VBCI qui en résulte sont autant de tremplins vers d’autres marchés.