Un nouveau chenillard aérolargable pour les paras français

La section d’aide à l’engagement parachutiste du 17e Régiment du Génie parachutiste, basé à Montauban (sud-ouest France) a récemment pris livraison d’un engin pour le moins singulier. Le TNA, ou « tracteur-niveleur aérolargable », est un chenillard extrêmement compact et entièrement aérolargable en compagnie de ses conducteurs. Officiellement livré aux « démineurs de l’espoir » en décembre 2015, cinq autres seront livrés d’ici un an. 

 

Le nouveau Tracteur-Niveleur Aérolargable de la section d’aide à l’engagement parachutiste du 17e Régiment du Génie parachutiste (Credit: UNAC)

Le nouveau Tracteur-Niveleur Aérolargable de la section d’aide à l’engagement parachutiste du 17e Régiment du Génie parachutiste
(Credit: UNAC)

 

Fourni par la société UNAC, basée à Vergèze (Gard), le TNA répond à un besoin urgent dicté par l’investissement accru de la France dans les opérations extérieures. Déployé au Mali, le 17e RGP y a notamment rétabli dans un délai très court des pistes d’atterrissage pour permettre l’arrivée de renforts et de matériel.

 

Résultat d’une collaboration fructueuse entre l’industriel, le 17e RGP et la Section Technique de l’Armée de Terre, le TNA a nécessité trois ans de développement et l’intégration de matériaux high-tech pour optimiser la masse et permettre une très haute résistance à l’atterrissage. Ainsi, le châssis est fait d’acier à haute limite élastique tandis qu’un un alliage d’aluminium à haute résistance assure des rapports poids/résistance très élevés. De même, la cabine du TNA, développée par la société française Sarrazin, est désormais entièrement amovible afin de diminuer le gabarit du véhicule.

Le TNA peut effectuer un large spectre de missions allant de la préparation et l’amélioration de surfaces aéroportuaires, à l’ouverture et l’aménagement des voies d’accès, en passant par la création de protections sommaires.

 

 

Le premier largage d’essai a été effectué avec succès le 2 juillet 2015. Largué d’une altitude de 400 mètres, le TNA s’est posé dans de bonnes conditions grâce à ses cinq parachutes et a donc permis à la Direction Générale de l’Armement de valider l’aptitude de l’engin à supporter l’aérolargage. Le TNA est également largable d’un C-130 Hercules et d’un A400M. Il peut en outre être transporté au moyen d’hélicoptères lourds de types CH-53 Super Stallion et CH-47 Chinook.

 

Ultra compact, le TNA peut supporter des chocs extrêmes à l'atterrissage (Credit: 17e RGP)

Ultra compact, le TNA peut supporter des chocs extrêmes à l’atterrissage (Credit: 17e RGP)

 

D’une masse de 6,5 tonnes, le TNA est capable d’atteindre une vitesse de 11 km/h grâce à son moteur Caterpillar C4.4 de 100 ch. Conçu pour opérer en environnement hostile, le véhicule peut être équipé d’un kit de blindage amovible pour protéger la cabine et d’un blindage anti-mines, tous deux conformes au niveau 2 du STANAG 4569. Chaque kit peut être monté ou démonté en une heure.

 

Puissance, légèreté et flexibilité, tels sont les maîtres mots de ce nouvel engin, qui concrétise à lui seul la devise du 17e RGP : « sapeur suis, para demeure ».