RTD aura les moyens de se développer

Joël Barre, le délégué général pour l'armement (crédit photo: DGA)

Joël Barre, le délégué général pour l’armement (crédit photo: DGA)

Renault Trucks Défense (RTD) recevra les moyens de se développer de la part de Volvo maintenant que ce dernier a décidé de le garder, a annoncé Joël Barre, délégué général pour l’armement, durant son audition le 18 octobre par la commission de la défense nationale et des forces armées de l’Assemblée nationale.

Jan Gurander, le numéro 2 du groupe Volvo, a garanti lors d’une réunion avec Barre le 17 octobre que la décision d’arrêter la vente était définitive et que RTD recevrait « les moyens de se développer ». Barre raconta aux parlementaires qu’il avait demandé à Guarander « s’il s’agissait d’un arrêt franc et définitif ou d’un report de quelques mois, » car « à partir du moment où ils ont décidé de ne pas vendre, il faut en effet que cela soit clair et que la maison RTD retrouve la stabilité dont elle a besoin. Il m’a garanti qu’il s’agit d’un arrêt définitif de la revente, m’assurant aussi qu’il donnerait à RTD les moyens de se développer. Nous assurerons le suivi de ces assurances verbales, sur lesquelles nous serons particulièrement vigilants. »

Gurander a confirmé à Barre qu’il « avait reçu deux offres, l’une du groupe franco-allemand KNDS et l’autre du groupe belge CMI. Jugeant qu’aucune des deux offres n’était satisfaisante, il a décidé d’arrêter le processus. »

Gurander était accompagné par Emmanuel Levacher, le patron de RTD, « qui m’a rassuré sur ce point » souligna Barre, en rajoutant : «  Les choses sont donc claires : Volvo ne vend pas RTD, RTD reste ce qu’il est et va continuer sur la voie de développement qui est la sienne. »