Quelques détails sur l’armée tchadienne…

Peu d’informations filtrent sur les unités tchadiennes qui arrivent en renfort de l’opération Serval. Au total, Idriss Déby a décidé d’envoyer 2000 hommes, dont 200 au moins sont déjà arrivés à Niamey. Ils seront déployés bientôt au nord du Mali avec les Nigériens et les Maliens. Quant à leurs matériels, des véhicules blindés ainsi que des transports de troupes accompagneront ces forces.

Les effectifs : N’Djamena afficherait une armée de 30 000 hommes au total après un dégraissage massif réalisé en 2011. Le déploiement d’une force de 2000 soldats, à 3000 km de chez eux, n’est donc pas anodin (pour les raisons de ce déploiement, relire l’article de FOB ici).

Les équipements

Les forces tchadiennes sont plutôt bien équipées : ils disposent de 4 ERC-90 Lynx (version de la Sagaie équipée de la tourelle de l’AML-90), qui datent de la fin des années 80 ; mais aussi, sur le papier, de 62 AML-90 de première génération (datant des années 70). Une vingtaine d’AML-90 « Eland » d’origine sud-africaine leur a été livré il y a moins de 8 ans, donc en parfait état de marche. Même si le canon de 90 mm n’est pas aux derniers standards, il offre une puissance de feu très intéressante. Les tchadiens disposent par ailleurs de 22 Bastions Patsas, véhicules 4X4 blindés français (une dizaine en service, les autres en cours de livraison dans les deux mois qui viennent). Plus de 110 VLRA leur ont également été livrés ainsi que des camions Kerax pour la logistique lourde. Par ailleurs, une vingtaine de véhicules 4X4 protégés ALTV de RTD viennent de leur parvenir. L’armée française, au titre de la coopération, leur a cédé en 2008, une quarantaine de VAB. Enfin, le Tchad avait également passé commande de 180 véhicules légers 4X4 TC-10.

Si on ne sait pas encore quels matériels seront précisément engagé, les tchadiens disposent de véhicules rustiques mais modernes et de blindés légers très mobiles et bien adaptés au théâtre malien.

 

Photos: prise de vue aérienne inédite d’une colonne tchadienne (AML-90 et VLRA) juste avant l’assaut des colonnes libyennes dans les années 80 (crédits: Droits réservés FOB)/ ALTV et TC-10 (crédits: RTD)