Nouveau succès à l’est pour Airbus Helicopters

Un modèle réduit du H135 d'Airbus Helicopters aux couleurs du SMURD roumain (Crédit photo: IGSU)

Un modèle réduit du H135 d’Airbus Helicopters aux couleurs du SMURD roumain (Crédit photo: IGSU)

 

Nouveau succès à l’est pour Airbus Helicopters, qui a entériné le 29 juillet un accord-cadre avec la Roumanie pour la livraison de 10 hélicoptères légers. Destinés à l’Inspectorat général pour les situations d’urgence (IGSU) du ministère de l’Intérieur roumain, ceux-ci fourniront un appui supplémentaire lors des missions d’évacuation médicale et de recherche et sauvetage.

 

Si les autorités roumaines n’ont pas précisé le modèle sélectionné, les quelques photos officielles, de même que l’expression de besoin font de facto pencher la balance en faveur de l’hélicoptère biturbine léger H135, déjà opérationnel au sein de l’IGSU. Les hélicoptères seront acquis en deux phases, l’une pour quatre plateformes, suivie par après d’une seconde commande pour six hélicoptères supplémentaires. Le budget alloué à l’ensemble du programme est évalué à 65M€. Le maître d’oeuvre, Airbus Helicopters Romania, sous-traitera la majorité du contrat (87%) auprès d’Airbus Helicopters Deutschland GmbH, dont le site de Donauwörth produit le modèle H135. Airbus Helicopters Romania est une co-entreprise formée en 2002 par Airbus Helicopters et l’avionneur local Industria Aeronautică Română (IAR Brasov). Elle a généré un chiffre d’affaires de 33M€ l’an dernier, soit une hausse de 24% par rapport à 2017.

 

Ce projet d’une durée de quatre ans sera en partie financé par le programme européen « Large Infrastructure Operational Program » (LIOP). Doté d’un budget de 9Md€ pour la période 2014-2020, ce programme vise au renforcement du potentiel économique de la Roumanie par la rénovation ou la création d’infrastructures essentielles dans les secteurs des transports, de la prévention des risques, de l’énergie et de l’environnement. Ce fonds permet notamment de financer le programme national « Vision 2020 », dont l’objectif premier est le rééquipement des unités d’intervention médicale roumaines aux niveaux terrestre, aérien et maritime.

 

Inféodée à l’Inspectorat général de l’aviation, la flotte du ministère de l’Intérieur se compose de 20 hélicoptères et de deux avions. Seule la moitié des hélicoptères sont aujourd’hui équipés pour l’exécution d’interventions médicalisées. En outre, leur équipement sommaire ne permet pas de réaliser des missions HEMS/SAR en milieux dégradés, à l’image des monts isolés de la chaîne des Carpates ou du grand large de la mer Noire. « L’achat de nouveaux hélicoptères entièrement équipés pour les interventions d’urgence est une étape critique, étant donné que la flotte actuellement mise à disposition des autorités est insuffisante pour répondre aux demandes d’interventions médicales et aux opérations de recherche et de sauvetage, en particulier lors des opérations de secours en montagne, » a ainsi souligné la Première ministre roumaine Viorica Dăncilă.