Nouveau jackpot australien pour Rheinmetall

Rheinmetall gagne à nouveau à la loterie de Canberra. Son antenne locale, Rheinmetall-MAN Military Vehicle Australia (RMMVA), vient en effet de signer un contrat pour la livraison de plus de 1000 camions logistiques au profit de la force de défense australienne (ADF), annonçait-elle le 6 septembre.

 

Un camion HX77 de Rheinmetall dans le bush australien (Crédit photo: DWPhoto)

Un camion HX77 de Rheinmetall dans le bush australien (Crédit photo: DWPhoto)

 

Annoncé fin juillet mais seulement acté la semaine dernière, cette nouvelle commande d’une valeur de 430M€ s’inscrit dans la phase 5B du programme Land 121, une extension de la phase 3B visant au remplacement des camions 6×6 Mack. Au total, 1044 camions de la famille HX, 872 modules et 812 remorques supplémentaires seront livrés à l’Armée australienne entre 2019 et 2024. Ces chiffres viennent s’ajouter à une première commande de 2500 camions tactiques pour un montant de 1.2Md€, dont plus de 1000 ont déjà été livrés et testés au sein du Centre australien de recherche automobile d’Anglesa, dans l’Etat de Victoria.

 

« Ces camions seront employés pour un grand nombre de missions, depuis le réapprovisionnement lors des opérations de combat jusqu’à l’assistance des ADF aux communautés australiennes et régionales lors de catastrophes naturelles tels que les inondations, les incendies et les cyclones », déclarait en juillet le ministre australien de l’industrie de défense, Christopher Pyne.

 

Si les camions seront produits par l’actuelle ligne de production autrichienne de Rheinmetall, ses partenaires australiens seront particulièrement impliqués dans la fourniture des remorques et modules, à l’image de Varley (Nouvelle-Galles du Sud), Holmwood Highgate (Queensland) ou encore ECLIPS (Queensland). Ce contrat devrait pérenniser des centaines d’emplois en Australie, dont plus de 100 chez RMMVA, se félicitait alors Pyne.

 

Avec ce nouveau contrat, Rheinmetall assoit encore un peu plus sa domination sur le segment terrestre du plan de modernisation de l’ADF, pour lequel Canberra prévoit de débloquer près de 120Md€ d’ici 2025. Outre les camions HX, le groupe dusseldorfois avait, en mai 2018, été déclaré vainqueur de la Phase 2 du programme Land 400. Soit… un contrat de 3.2Md€ pour la livraison de 211 véhicules blindés à roues Boxer CRV. Seul Thales semble en mesure d’ébranler ce nouveau « pré carré » allemand grâce, notamment, aux contrats Hawkei et F90, signés pour un montant total de 860M€.

 

Et la success story australienne de Rheinmetall n’est sans doute pas terminée, ce dernier plaçant d’ores et déjà ses pions sur l’échiquier du programme Land 400, dont l’appel d’offres pour la Phase 3 est ouvert depuis le 24 août. Au menu : 450 nouveaux véhicules de combat d’infanterie chenillés et 17 véhicules de soutien pour remplacer une flotte vieillissante de M113AS4. Un programme dont le budget est estimé à 9Md€ et pour lequel Rheinmetall proposera le Lynx KF41, dévoilé en juin à Eurosatory. Il faudra néanmoins attendre 2022 et la décision finale du gouvernement australien pour s’assurer que le dicton « jamais deux sans trois » s’applique aussi au monde de la défense.