Macron endosse le costume militaire

« Imprégné de son rôle de chef des armées ». C’est ce que nous avait dit le général (2S) Jean-Paul Palomeros à propos du 8ème Président de la République Française, Emmanuel Macron, qui en a fait la démonstration à plusieurs reprises aujourd’hui lors de son investiture.

Le 8ème Président de la République Emmanuel Macron lors de son investiture le 14 mai 2017. (photo: Christina Mackenzie, capture d'écran France 2)

Le 8ème Président de la République Emmanuel Macron lors de son investiture le 14 mai 2017. Derrière lui on aperçoit le chef d’état-major des armées, le général Pierre de Villiers (photo: Christina Mackenzie, capture d’écran France 2)

 

D’abord en prenant son temps lors de sa remontée du tapis rouge dans la cour d’honneur du Palais de l’Elysée, marquant son pas au rythme de la musique militaire et se tournant vers ces derniers sur sa droite plutôt que vers les journalistes à sa gauche. Et surtout, se démarquant de tous ses prédécesseurs, en choisissant un véhicule militaire plutôt que civile pour la remontée des Champs Elysées pour aller jusqu’au tombeau du Soldat inconnu, y raviver la flamme et signer le livre d’or dans lequel il a inscrit : « Je serai toujours à vos côtés au service de la France et de notre peuple ».

Le nouveau président remonte les Champs Elysées (photo: Christina Mackenzie, capture d'écran France 2)

Le nouveau président remonte les Champs Elysées (photo: Christina Mackenzie, capture d’écran France 2)

Le nouveau président ravive la flamme sur le tombeau du Soldat inconnu (photo: Christina Mackenzie, capture d'encrant France 2)

Le nouveau président ravive la flamme sur le tombeau du Soldat inconnu (photo: Christina Mackenzie, capture d’encrant France 2)

La voiture militaire utilisé par Macron était un VLRA (Véhicule léger de reconnaissance et d’appui) fabriqué par Renault Trucks Défense dans ses ateliers de construction mécaniques de l’Atlantique à Saint-Nazaire.

Emmanuel Macron debout dans le VBRA (photo: Christina Mackenzie, capture d'écran France 2)

Emmanuel Macron debout dans le VLRA (photo: Christina Mackenzie, capture d’écran France 2)

Ce véhicule est traditionnellement utilisé par le président de la République pour passer en revue les troupes lors des cérémonies du 14 juillet.

Le dernier acte qui démontre clairement que ce nouveau président est très conscient de son rôle de chef des armées est sa visite cet après-midi à l’hôpital militaire Percy à Clamart en région parisienne « sans presse, de manière très discrète », d’après l’Elysée qui rajoute que le président « a souhaité, comme premier déplacement, se rendre au chevet des soldats blessés au combat, pour défendre notre nation et la liberté dans le monde ».

Il y a notamment rencontré le sergent Philippe P., 29 ans, du 1er régiment parachutiste d’infanterie de marine, blessé le 22 juillet 2016 au Mali par balle alors qu’il opérait au sein de la Task Force Sabre. Il y a aussi rencontré le caporal-chef Kevin E., 27 ans, du 1er régiment étranger de génie, blessé le 2 juillet 2010 en Afghanistan par un tir d’insurgés. Originaire de la République démocratique du Congo, il a été naturalisé par le sang versé le 11 mars 2011. Il est pensionnaire à l’Institution nationale des Invalides. Finalement Macron s’est rendu au chevet du 1èr classe Geoffrey D., 21 ans, du 3e régiment du génie, blessé le 27 novembre 2016 au Mali lorsque son véhicule a sauté sur un IED (engin explosif improvisé).

Le cortège présidentielle remonte les Champs Elysées (photo: Christina Mackenzie, capture d'écran France 2)

Le cortège présidentielle remonte les Champs Elysées (photo: Christina Mackenzie, capture d’écran France 2)

Le VLRA remonte les Champs Elysées (photo: Christina Mackenzie, capture d'écran France 2)

Le VLRA remonte les Champs Elysées (photo: Christina Mackenzie, capture d’écran France 2)

Le président Emmanuel Macron et son chef d'état-major des armées, le général Pierre de Villiers lors de la cérémonie militaire à lArc de Triomphe le 14 mai 2017 (photo: Christina Mackenzie, capture d'écran France 2)

Le président Emmanuel Macron et le chef d’état-major des armées, le général Pierre de Villiers, lors de la cérémonie militaire à l’Arc de Triomphe ce 14 mai 2017 (photo: Christina Mackenzie, capture d’écran France 2)

La cérémonie militaire sous l'Arc de Triomphe ce 14 mai 2017 (photo: Christina Mackenzie, capture d'écran France 2)

La cérémonie militaire sous l’Arc de Triomphe ce 14 mai 2017 (photo: Christina Mackenzie, capture d’écran France 2)