Lockheed volerait-il au secours de MBDA?

MBDA jouera-t-il la carte Lockheed Martin ? Le missilier européen serait en effet sur le point de former une nouvelle coentreprise avec la société américaine afin de rassurer le gouvernement allemand quant à sa capacité à mener à bien un contrat estimé à 4Md€ pour la livraison du système de défense aérienne MEADS, révélait hier Reuters. Les deux groupes à l’origine de la conception du MEADS discuteraient déjà des détails de la proposition avec Berlin, en vue d’une annonce officielle dans les semaines à venir.

 

Le système MEADS sélectionné en 2015 par l'Allemagne (Crédit photo: Lockheed Martin)

Le système MEADS sélectionné en 2015 par l’Allemagne (Crédit photo: Lockheed Martin)

 

Selon Reuters, le groupe européen et Lockheed Martin, tout en restant cantonné dans un rôle subalterne, se partageront à parts égales la gestion de la future coentreprise. De cette nouvelle configuration devraient découler une gestion consolidée et un meilleur partage des risques.

 

Sélectionné en juin 2015 afin de remplacer les batteries de Patriot allemandes, le système MEADS affronte depuis lors une série d’écueils, dont le dernier date de ce lundi. Le ministère de la Défense allemand avait alors annoncé l’impossibilité de concrétiser ce contrat avant les vacances parlementaires estivales et, surtout, les prochaines élections fédérales de septembre 2017.

 

Selon des sources citées par Reuters, le ministère de la Défense estime en effet qu’il reste du pain sur la planche concernant non seulement la proposition de MBDA, mais également sur la façon avec laquelle le projet sera mené à bien. La proposition envoyée par MBDA en septembre 2016 avait en effet soulevé une série d’interrogations auxquelles le missilier a depuis répondu. Le ministère de la Défense allemand a néanmoins conclu qu’il manquerait de temps pour parachever les termes du contrat et proposer ce dernier à la ratification du Bundestag avant les élections. Une frilosité d’autant plus surprenante que MBDA enregistre des résultats record pour la période 2013-2016 et envisage d’embaucher près de 1100 personnes en 2017.

 

Développé conjointement par Lockheed Martin et les filiales italienne et allemande de MBDA, le système MEADS offrirait un sursaut technologique à la Bundeswehr. Entièrement aérotransportable par C-130 ou par A400M, celui-ci est notamment en mesure de traiter toute menace dans un rayon de 360°. Son architecture ouverte et sa capacité « plug-and-fight » lui permet de reconnaître et de se connecter facilement à tout système existant, et autorise l’utilisateur à y intégrer ses propres sous-systèmes. Une capacité dont l’industrie allemande espère profiter, notamment au travers de l’intégration du missile IRIS-T SL produit par Diehl BGT Defence.

 

Le MEADS n’est sans doute pas arrivé au terme de son chemin de croix outre-Rhin, malgré une entrée en service envisagée par le ministère de la Défense allemand pour…2025.