L’Espagne souhaite davantage d’AAV-7A1

L’Espagne requiert l’acquisition de 11 véhicules d’assaut amphibies AAV-7A1 supplémentaires, relève une annonce FMS de la Defense Security Cooperation Agency (DSCA) américaine datée d’hier. Dévoilé en février 2019 par le sous-chef d’état-major de la marine espagnole, l’amiral José Luis Urcelay, ce projet « offrira plus de flexibilité et maintiendra la capacité expéditionnaire de l’Espagne à contrer les menaces régionales (…) », précise la DSCA.

 

L'un des 19 AAV-7A1 en service au sein de l'infanterie de marine espagnole (Crédit photo: Marine espagnole)

L’un des 19 AAV-7A1 en service au sein de l’infanterie de marine espagnole (Crédit photo: Marine espagnole)

 

Selon l’amiral Urcelay, le renforcement des capacités amphibies espagnoles impliquera l’achat en deux phases de 19 nouveaux AAV-7A1, avec la livraison d’un premier lot de 11 véhicules entre 2021 et 2022, puis des huit restants avant 2026.

 

Ce premier lot ajoutera huit AAVP-7A1 de transport de troupes, un AAVC-7A1 de commandement et deux AAVR-7A1 de dépannage aux 19 véhicules opérés aujourd’hui par l’infanterie de marine espagnole. Les plateformes demandées seront portées au standard « Reliability, Availability, Maintainability/Rebuild to Standard (RAM/RS) », développé il y une vingtaine d’années. Celui-ci comprend notamment le remplacement du moteur originel VTA-903 (400 ch) par le modèle VTA-525 de Cummins (525 ch) et l’installation de nouveaux systèmes d’intercom, GPS et d’extinction d’incendie.

 

Ce marché comprend également des kits de blindage supplémentaires (EAAK) conçus par l’Israélien Rafael ainsi que l’habituel éventail de services de soutien, d’entraînement et de livraison de pièces détachées. Le tout sera confié à la filiale américaine de BAE Systems pour un montant estimé à 107M$ (93M€). À noter, au risque de se répéter, que toute demande réalisée au travers du programme FMS n’aboutit pas nécessairement sur un contrat ferme, et que les quantités et montants sont fréquemment modifiés au gré des négociations.

 

Emblématique des opérations amphibies, l’AAV-7A1 aura été largement déployé depuis son entrée en service, arpentant les théâtres de la guerre des Falklands à l’invasion de l’Irak, en passant par les opérations Restore Hope et Tempête du Désert. Mais ce chenillé presque cinquantenaire a encore de beaux restes devant lui. Récemment acquis par Taïwan et le Japon, il sera en outre modernisé au profit du Corps des Marines des États-Unis, désireux de maintenir une partie de son parc jusqu’en 2035.