Le VBL rempile pour 15 ans

On l’a appris aujourd’hui, la DGA a confié à Renault Trucks Defense/Panhard l’étude pour la prolongation du temps de service du VBL et pour l’amélioration de ses performances. Ce projet a pour but de permettre à la bête à tout faire de l’armée française de rester en service jusqu’en 2030. Les améliorations doivent surtout toucher le domaine de la mobilité (moteur, freins, suspensions et boîte de vitesse).

VBL_001

Démonstrateur VBL de Renault Trucks Defense / Panhard (©RTD)

 

Un premier démonstrateur a déjà été livrée à l’armée de Terre fin 2014 et doit être rejoins par trois autres prototype en 2015 afin que les essais en unité puissent débuter en 2016. Près de 1500 VBL sont en service dans l’armée française et plusieurs centaines d’autres le sont partout dans le monde. Dans l’armée française, le VBL (et sa version longue VB2L) rempli des missions d’éclairage, de combat antichar (avec missile Milan, Eryx, ou lance-roquette AT4CS), de patrouille, de poste de commandement… De nombreuses unités de l’armée de Terre en sont équipées et ils sont présents de chaque opération française menée par l’armée de Terre.  Amphibie, sa mobilité était déjà un de ses atouts.

Ce programme de rénovation était dans les cartons depuis un certain temps et aurait dû initialement être lancé en 2014. Mais pour des raisons budgétaires, cette modernisation n’avait pas été lancée. Or, en raison de l’évolution des conflits, les VBL ont été considérablement alourdi par l’adjonction notamment de surblindage, ce qui a causé quelques problèmes au système de propulsion ainsi qu’au système de freinage. Pour un véhicule aussi important, par son nombre et ses missions, et aussi sollicité, une rénovation n’est pas un luxe. Cette rénovation est d’autant plus nécessaire que le remplacement des VBL par le VBAE (véhicule blindé d’aide à l’engagement) n’est pas à l’ordre du jour et ne le sera sans doute pas avant 2030…

Si vous désirez observer de plus près ces engins emblématiques de l’armée française, sachez qu’une dizaine d’entre eux (9 VB2L et 2 VBL) participeront au défilé du 14 juillet parmi les formations de l’état-major de force n°3 et du 1er RHP (accompagné dans ce cas par 3 AMX 10RC et 3 ERC 90.