Le FR-F2 est mort, vive le FPSA !

Oyez, oyez, le programme de remplacement du fusil de précision FR-F2 est lancé ! Dans un avis publié hier par le BOAMP*, la DGA recherche officiellement à qualifier et acquérir un nouveau « Fusil de Précision Semi-Automatique » de calibre 7.62mm, ou FPSA.

 

Fin de parcours pour le FR-F2, après trois décennies de bons et loyaux services (Crédit photo: armée de Terre)

Fin de parcours pour le FR-F2, après trois décennies de bons et loyaux services (Crédit photo: armée de Terre)

 

Si le FR-F2 n’est pas clairement nommé, les quelques détails évoqués dans l’annonce ne laissent aucun doute quant au matériel remplacé. La cible exprimée correspond en effet à ce qui était pressenti depuis quelques mois par la presse spécialisée : outre les 2600 FPSA envisagés, le programme comprend la livraison de 1800 modules de visée en intensification de lumières et 1000 modules de visée en infrarouge thermique « devant être montés en tandem avec la lunette de jour », des accessoires, de la formation et de la maintenance. L’industriel retenu sera également responsable de la fourniture de 3,15 millions munitions perforantes et 3,15 millions munitions de précision. La date limite de dépôt des candidatures est fixée au 5 octobre prochain.

 

Alors… quel industriel français sera en mesure de faire oublier le « couac » du remplacement des FAMAS ? Verney-Carron s’est d’emblée positionné dans les starting blocks avec son fusil de précision VDC-10, dérivé de l’AR-10 américain. Reste que, si la cible est mieux adaptée aux capacités industriels de la PME stéphanoise, les conditions financières imposées par l’appel d’offres (un CA annuel de 50M€) l’excluent de facto. Pour pouvoir soumissionner, Verney-Carron devra donc non seulement s’associer, mais également compiler avec une solide concurrence européenne, venant notamment d’Allemagne avec le HK-417 et de Belgique avec le FN SCAR SSR.

 

Produit par l’ancienne Manufacture d’armes de Saint-Étienne, le fusil FR-F2 équipe depuis 1986 les tireurs d’élite des sections d’infanterie de l’armée de Terre. Il présente une masse en ordre de combat de 5,3kg pour une portée effective de 850 m.
* Bulletin officiel des annonces des marchés publics