L’armée passe commande aux États-Unis pour sécuriser ses nouveaux fusils

Le Ministère des Armées ne semble pas avoir communiqué sur le sujet, mais l’industriel américain Hornady a fait savoir que la France avait passé commande auprès de lui pour acquérir au moins 90 000 « Rapid Rack ». Ce petit morceau d’aluminium qui a la forme d’une douille à laquelle on aurait ajouté un crochet sert à la fois d’indicateur de chambre vide et d’aide au chargement de l’arme. Inséré dans un fusil HK 416 F il empêchera un coup de partir par accident, retiré, la première balle monte directement dans la chambre, prête au tir.

 

Le système Rapid Rack par Hornady comme il est vendu à l'unité sur le marché américain. La tirette rouge sera noire à la demande du Minarm (Crédits : Guns Magazine)

Le système Rapid Rack par Hornady comme il est vendu à l’unité sur le marché américain. (Crédits : Guns Magazine)

 

« Go from safe to loaded in an instant » : Via la Sidam (Société d’Importation et Distribution d’Armes et Munitions) l’américain Hornady, spécialisé dans les munitions haut de gamme et autres accessoires de tir, livrera plus de 90 000 unités de son Rapid Rack à l’armée française. Destiné aux fusils AR-15 (calibre 5.56), le Rapid Rack avec son levier d’armement rouge qui sera noir plutôt que rouge à la demande du Ministère des Armées équipera alors les fusils H416 F de production Heckler & Koch (le H416 est une version améliorée Made in Germany de la carabine M4 américaine elle-même dérivée de l’AR-15, plus communément connue sous le nom de M-16 au sein de l’armée américaine).

 

« Nous sommes tout aussi fiers d’aider les forces armées françaises à défendre leur nation que nous aidons les forces de l’ordre américaines à rester prêtes à opérer avec notre Rapid Rack. » indique le communiqué officiel d’Hornady. Effectivement, Hornady a plutôt pour habitude de commercer avec la police américaine ou les propriétaires d’armes à feu à la recherche de produits de qualité. La commande française inspirera probablement les autres armées si elles veulent faire progresser la sécurité de leurs troupes, et ce, à la joie de l’industriel américain.

 

Voilà à quoi ressemblera la version française (source : Recoil Web)

Voilà à quoi ressemblera la version française (source : Recoil Web)

 

Le fonctionnement simple du Rapid Rack est décrit par le site français de revente des produits Hornady : « Il suffit de l’insérer dans la chambre vide et le levier rouge d’armement dépasse de la fenêtre d’éjection. Ensuite rabattre la culasse et insérer un chargeur plein. Le levier d’armement rouge indique clairement que la chambre est vide. Il faut ensuite épauler, attraper le levier, le tirer en arrière, le laisser tomber et votre arme se retrouve chambrée prête à tirer. »

 

D’après les retours faits par le site américain Gun Magazine, le Rapid Rack est un accessoire indispensable pour les utilisateurs de fusils type AR-15 qui veulent allier sécurité et rapidité : « Garder une carabine à portée de main ces jours-ci est une option que beaucoup considèrent comme sage, et le nouveau Rapid Rack de Hornady résout un problème majeur de sécurité et de fonctionnement. » Comme le souligne le magazine, « la possibilité de mettre le fusil en action rapidement est primordiale ». Pour qu’un fusil soit rapidement mis en action, il faut qu’il soit chargé au préalable mais « trop de mauvaises choses peuvent arriver si le fusil est stocké avec une munition dans la chambre« , alors il est conseillé d’utiliser cette petite innovation américaine.

 

Le communiqué ne précise pas le montant du contrat, mais le Rapid Rack, qui existe aussi en calibre 7.62, ne vaut pas plus de 14 euros l’unité ce qui pourrait donner une facture totale aux alentours de 1,3 millions d’euros. Les militaires français auraient-ils déjà connu des accidents/incidents de tir avec leurs nouveaux fusils ? On ne l’espère pas. En tout cas, cette commande contribuera à les éviter.