Lancement du remplacement des G36 allemands

Après la France, c’est désormais au tour de l’Allemagne de se lancer dans la quête d’un nouveau fusil d’assaut pour remplacer un HK G36 tombé en disgrâce aux yeux de la Bundeswehr. Le futur fusil d’assaut allemand sera commandé à 120 000 exemplaires pour un montant total de 245M€, révélait le 21 avril l’équivalent allemand de la DGA, le BAAINBw*.

 

Exit le HK G36, ici dans sa version A2 fournie aux troupes allemandes déployées en Afghanistan (Crédit photo: Heer/Alexander Schöffner)

Exit le HK G36, ici dans sa version A2 fournie aux troupes allemandes déployées en Afghanistan (Crédit photo: Heer/Alexander Schöffner)

 

« Le fusil HK G36 n’a plus sa place dans l’armée allemande, » déclarait la ministre de la Défense Ursula von der Leyen en avril 2015, laissant présager le remplacement des 167 000 G36 en service depuis 1997 dans la Bundeswehr. Jugé défectueux et imprécis par les soldats déployés en Afghanistan, le G36 se devait d’être remplacé par « une nouvelle génération » de fusils d’assaut, admettait alors von der Leyen.

 

Selon le BAAINBw, ce programme, baptisé « Sys StG Bw », prévoit la signature en 2019 d’un accord-cadre d’une durée de sept ans, qui définira les contours précis de la commande finale durant le 3e trimestre de l’année 2020.

 

Dans un appel d’offres publié sur la plateforme officielle européenne « Ted » (Tenders electronic daily), le BAAINBw délimite les contours d’une arme déclinée en une version longue (1000 mm) et une version courte (900 mm). Si la Bundeswehr hésite entre les calibres 5,56 et 7,62 mm, ces deux versions doivent être ambidextres et peser un maximum de 3,6 kg sans accessoires ni chargeur.

 

Un premier lot de 390 fusils d’assaut (160 versions longues et 230 versions courtes) servira à la qualification, aux essais opérationnels et la vérification de la compatibilité entre l’arme et les accessoires. Une fois satisfaite, la Bundeswehr prévoit une commande initiale de 13 929 versions longues, 3104 versions courtes et 1514 pour les simulateurs d’entraînement.

 

Le modèle HK 433 spécialement conçu par Heckler & Koch pour le marché allemand (Crédit photo: Heckler & Koch)

Le modèle HK 433 spécialement conçu par Heckler & Koch pour le marché allemand (Crédit photo: Heckler & Koch)

 

Sans surprise, la solution pourrait venir…de Heckler & Koch, qui a d’ores et déjà prévu de proposer le HK 433 dévoilé en février 2017. Présenté comme un modèle hybride entre le G36 et le HK 416 adopté par la France, ce fusil d’assaut aurait été spécifiquement conçu pour correspondre aux limites budgétaires imposées à la Bundeswehr.

 

L’autre alternative proviendrait du duo Rheinmetall-Steyr Mannlicher, avec une version allemande du fusil d’assaut STM556 baptisée RS566 et entièrement compatible avec le système modulaire de soldat du futur de Rheinmetall, l’IdZ-ES.

 

2017-rs556-02

Le fusil d’assaut modulaire RS655 proposé par le duo Rheinmetall-Steyr Mannlicher (Crédit photo: Steyr Mannlicher)

 

 

*pour… Bundesamtes für Ausrüstung, Informationstechnik und Nutzung der Bundeswehr, ou en français : « Office fédéral de la Bundeswehr pour l’équipement, les technologies de l’information et le soutien en service et de ses établissements »