La frénésie dépensière polonaise

Le ministère de la Défense polonais a d’ores et déjà mis en œuvre le projet annoncé début décembre prévoyant de consacrer plus de 61 milliards de złotys (13,9 Md€) à l’achat de nouveaux armements et d’équipements militaires à partir de 2017 jusqu’en 2022, parmi lesquels plus de 24 milliards de złotys (5,67 Md€) seront investis dans les trois prochaines années.

 

Depuis l’annonce de ce plan d’acquisitions, le ministère de la Défense a signé deux contrats pour un montant total de 4,9 milliards de złotys (1,215 Md€) avec des filiales du groupement public de défense PGZ pour des systèmes portables de missiles sol-air à très courte portée (MANPADS) et une flotte de canons automoteurs.

 

dry_9330-300x237

Le ministre de la Défense polonais Antoni Macierewicz (Crédit photo: Robert Suchy/CO MON)

En début de semaine, le ministère a donc attribué un contrat d’un montant de 932 millions de złotys (231 M€) au spécialiste des missiles et munitions Mesko pour de nouveaux MANPADS « Piorun ». Ces nouveaux systèmes doivent « protéger la Pologne, et non pas menacer ni attaquer quelqu’un », a déclaré le ministre de la Défense Antoni Macierewicz le 20 décembre lors de la cérémonie de signature officielle. Les premières brigades en seront dotées dès 2017. « Dans le cadre de cet accord, les forces armées polonaises acquerront 1300 missiles et 420 lanceurs », a déclaré Macierewicz dans un communiqué.

 

À une toute autre échelle, le ministère à également signé le 14 décembre un contrat d’une valeur de plus de 4,6 milliards de złotys (1,04 Md€) pour 96 canons automoteurs Krab produits par la société locale Huta Stalowa Wola.

 

« Cela démontre l’importance que nous accordons au développement de nos forces armées opérationnelles. De ce point de vue, la décision de signer cet accord a une importance majeure afin de renforcer les forces armées opérationnelles, leur permettant de s’opposer à toute agression », a ajouté Macierewicz dans un communiqué.

 

Les canons automoteurs seront équipés de canons de 155 mm et construits sous licence sur un châssis développé par le sud coréen Hanwa Techwin.

 

Vingt-quatre de ces obusiers, avec trois véhicules de commandement principaux, huit véhicules de commandement, six véhicules de transport de munitions et un véhicule de dépannage formeront une unité d’artillerie « Regina ».

 

Début décembre, Katarzyna Jakubowska, porte-parole du ministère, a déclaré que les acquisitions prioritaires de la Pologne incluraient de nouveaux systèmes de défense aérienne, 14 hélicoptères multi-rôles, 1200 drones, trois navires de défense côtière, deux chasseurs de mines, ainsi qu’un nombre non divulgué de sous-marins à acquérir conjointement avec un membre de l’OTAN non spécifié.

 

Les drones envisagés comprendront 1000 plateformes dotées de capacités offensives et 200 dédiés aux missions de reconnaissance et de surveillance.