Des simulateurs Thales pour les tankistes finlandais

Thales AVS France s’est vu notifié un contrat pour la livraison de simulateurs de char Leopard 2A6 au profit de l’armée finlandaise, révèle un avis de marché publié hier.

 

Un Leopard 2A6 des Forces de défense finlandaises (Crédits photo: Forces de défense finlandaises)

Un Leopard 2A6 des Forces de défense finlandaises (Crédits photo: Forces de défense finlandaises)

 

En 2014, la Finlande annonçait le rachat de 100 chars Leopard 2A6 d’occasion auprès des Pays-Bas pour environ 200M€. Les livraisons, entamées en mai 2015, devraient être achevées d’ici la fin de cette année et permettront à l’armée finlandaise de placer son parc de chars Leopard 2A4 en réserve. La suite logique impliquait donc de moderniser les moyens de formation et d’entraînement de la brigade blindée finlandaise, basée à Parola, afin qu’ils puissent accompagner la transition vers le standard 2A6.

 

Officialisé fin juillet, ce contrat de 1,25M€ verra Thales AVS France moderniser les quatre simulateurs existant dès cette année avec la solution AFV Core, en vue de leur livraison courant 2020. Ils remplaceront les systèmes ASPT – Leopard 2A4 conçus par Atlas (Rheinmetall & KMW) et dont l’ordinateur est basé sur un système d’exploitation UNIX hérité des années 1980. Une fois livré, les nouveaux outils de simulation permettront dans un premier temps d’entraîner le chef de char et le tireur en simultané. Selon la Défense finlandaise, au moins un poste additionnel pour le pilote sera intégré par la suite.

 

En apparence anecdotique, ce marché voit pourtant Thales s’imposer au détriment de trois autres concurrents dont l’identité n’a pas été dévoilée. Quoi qu’il en soit, le groupe français vient bousculer Rheinmetall sur son propre territoire, l’industriel rhénan étant à l’origine de la famille Leopard et proposant lui aussi des solutions de simulation au travers de sa filiale Rheinmetall Electronics GmbH. Spécialiste de l’avionique, Thales AVS France est né en janvier 2018 avec l’absorption de trois autre filiales, à savoir Thales Electron Devices, Thales Training & Simulation et Thales Avionics LCD. Son entité dédiée à l’entraînement et à la simulation est basée à Cergy, au nord de Paris.