Dernière ligne droite pour le CAESAR en Norvège

Après l’Arabie saoudite, l’Indonésie et la Thaïlande, la Norvège sera-t-elle à son tour séduite par l’artillerie mobile estampillée « Nexter Systems » ? Comme nous le confirme Nexter ce matin, le pays nordique vient en effet de préselectionner le camion équipé d’un système d’artillerie, ou CAESAR, produit par le systèmier français. Outre le CAESAR, le K9 Thunder de Samsung Techwin (Corée du Sud), le PzH 2000 des Allemand Krauss-Maffei Wegmann (KMW) et Rheinmetall, et une version modernisée du M109 Paladin proposée par le Suisse RUAG sont également en lice pour remplacer les 18 canons automoteur M109A3GN actuellement en service dans les forces armées norvégiennes. La Norvège s’était désengagée en 2013 du programme de canon automoteur Archer, initié par BAE Systems et dont les quatre premiers exemplaires ont récemment été livrés à la Suède. Le Royaume nordique envisage depuis lors d’acquérir entre 18 et 24 nouveaux systèmes d’artillerie, pour un montant devant encore être défini par le ministère de la Défense norvégien.

 

Le CAESAR de Nexter lors des essais de tir en Norvège (Crédit: Simen Rudi/ Forsvarsmateriell)

Le CAESAR de Nexter lors des essais de tir en Norvège (Crédit: Simen Rudi/ Forsvarsmateriell)

 

Du 11 au 30 janvier, à Rena, dans le sud-est de la Norvège le CAESAR a accompli 30 tests différents éprouvant tant la mobilité que la maintenance ou la conduite de tir du système. Le tout réalisé dans le cloisonnement le plus complet vis-à-vis des autres concurrents.

 

Comme tout véhicule militaire, le CAESAR a été pensé et conçu pour être employé sur les terrains les plus hostiles. Il a notamment prouvé sa robustesse dans les hauts plateaux d’Afghanistan, où il a pu être mis en œuvre avec succès par le 93e Régiment d’artillerie de montagne sous des températures avoisinant les -20°C. Un retour sur expérience bénéfique pour Nexter, qui a emprunté un CAESAR de l’armée de Terre pour mener à bien cette série de tests, menés sous -35°C. Les conditions climatiques extrêmes de la Norvège ont donc nécessité quelques opérations d’adaptation au grand froid prévues par le constructeur, comme le changement de certaines huiles hydrauliques.

 

Si les résultats de ces tests restent secrets, « pour sa première exposition prolongée au grand froid [-30°C et plus] dans un environnement de test sévère,  le comportement du Caesar a été à la hauteur de nos estimations », explique Didier Rampal, responsable marketing du CAESAR pour Nexter Systems. « Les performances du CAESAR ont agréablement surpris les militaires norvégiens […] C’est un fait nouveau, culturellement parlant, pour un pays opérant une artillerie entièrement chenillée depuis 50 ans », ajoute-t-il. Pour Nexter, toute la difficulté résidait en effet dans la nécessité de convaincre une armée très peu familière des concepts d’emploi de véhicules à roues. Pas de quoi inquiéter Nexter, chez qui l’on s’est d’emblée déclarés « sereins vis-à-vis des performances du CAESAR », précise Didier Rampal.

 

Le pendant norvégien de la DGA, la nouvellement créée « Norwegian Defence Material Agency », et les militaires locaux se laissent maintenant un an pour analyser les données récoltées à l’issue de ces tests. L’annonce du système sélectionné et la signature du contrat sont attendues pour 2017, tandis que l’achèvement des livraisons est espéré pour 2020. Quel que soit l’industriel qui remportera le contrat, celui-ci pourrait faire coup double, le Danemark et la Norvège envisageant l’achat groupé d’un même système pour réduire les coûts.

 

Seul système à roues de ce programme, le CAESAR fait tout d’abord face au K9 Thunder, conçu et fabriqué par Samsung Techwin, filiale du groupe sud-coréen Samsung. Il a été vendu à la Turquie, qui a renommé sa version fabriquée sous licence T-155 Firtina, et servira de base pour la fabrication du K9 VJARA-T indien, une variante  spécialement conçue pour les environnements désertiques en collaboration avec Larsen & Toubro.

 

(Crédit: Simen Rudi/ Forsvarsmateriell)

Le K9 Thunder de Samsung Techwin (Crédit: Simen Rudi/ Forsvarsmateriell)

 

Le Panzerhaubitze 2000, ou PzH 2000 a été développé par KMW et Rheinmetall pour l’armée allemande, qui en a acquis 154 unités. Il a également été sélectionné par l’Italie, les Pays-Bas, la Grèce, la Lituanie, la Croatie et le Qatar.

 

(Crédit: Simen Rudi/ Forsvarsmateriell)

Le PzH 2000 du duo Rheinmetall-KMW (Crédit: Simen Rudi/ Forsvarsmateriell)

 

Enfin, RUAG Land Systems propose un kit de modernisation modulaire destiné au M109 Paladin. Une fois modernisé par RUAG, le M109 Paladin présente entre autres une portée maximale de 36 km, une cadence de tir accrue, une meilleure mobilité et est capable d’effectuer des opérations de jour comme de nuit.

 

(Crédit: Simen Rudi/ Forsvarsmateriell)

Le M109 modernisé proposé par RUAG Land Systems (Crédit: Simen Rudi/ Forsvarsmateriell)