C’est Noël après l’heure pour les forces spéciales françaises

La Direction Générale de l’Armement (DGA) a offert hier un beau cadeau de Noël tardif aux forces spéciales françaises. En effet, la DGA a acté le 30 décembre dernier une commande de près de 450 nouveaux véhicules tactiques auprès de Renault Trucks Defense (RTD). Celui-ci et ses partenaires livreront 202 Véhicules Lourds des Forces Spéciales, dont 25 d’ici la fin de cette année, et 241 Véhicules Légers des Forces Spéciales dont la livraison débutera en 2018.

 

Le Véhicule Léger des Forces Spéciales viendra remplacer, entre autres, les 51 VPS acquis en 2008

Le Véhicule Léger des Forces Spéciales viendra remplacer, entre autres, les 51 VPS acquis en 2008

 

Lancé en 2013 et inscrit dans le cadre de la Loi de programmation militaire 2014-2019, ce programme contribuera à standardiser le parc de véhicules de l’ensemble des forces spéciales françaises. « Ces véhicules équiperont l’ensemble des forces spéciales qui emploient actuellement un parc hétéroclite de véhicules particulièrement usés par le rythme de leurs engagements en opérations extérieures », explique la DGA.

 

Outre RTD, en charge de l’organisation industrielle du marché, sa filiale Panhard assurera la conception et la production du véhicule léger, tandis qu’Essonne Sécurité, un carrossier industrielle breton spécialisé dans la fabrication de véhicules blindés qui a déjà conçu et réalisé tous types de supports d’armes pour petits et moyens calibres pour des véhicules de forces spéciales, aura la responsabilité de la « conception et production d’équipements communs aux deux véhicules », d’après le communiqué de la DGA . Bien qu’aucun montant n’ait été communiqué, la presse spécialisée évoquait en avril 2014 un montant de 40 millions d’euros pour une première tranche de 100 véhicules.

 

La version légère viendra remplacer le parc vieillissant de Peugeot P4 et les 51 VPS (Véhicule Patrouille Spéciale) fournis à partir de 2008 par Panhard et durement éprouvés sur les théâtres afghans et africains. Une nouvelle plateforme d’un poids oscillant entre 4 et 5 tonnes sera développée par RTD, avec des premières livraisons prévues pour 2018.

 

Le Véhicule Lourd Force Spéciale devrait quant à lui intégrer la gamme des 10-11 tonnes. Pour répondre aux besoins des forces spéciales françaises, constamment requises sur les nombreux théâtres d’opérations extérieures, RTD va livrer en urgence 25 véhicules de ce type d’ici 2016 pour remplacer les VLRA (Véhicule de liaison, de reconnaissance et d’appui) les plus anciens.

 

Après la livraison de Sherpa au GIGN, groupe d’intervention de la gendarmerie nationale, et de PVP à son pendant de la police nationale, le RAID, le groupe RTD entame 2016 avec une nouvelle commande majeure et continue sa longue collaboration avec les forces armées françaises.