Arquus cède le site de Saint-Germain Laval au groupe JOGAM

0

 

Une page se tourne pour le site Arquus de Saint-Germain Laval. Historiquement liée à Panhard General Defense, cette activité a été cédée le 1er septembre au groupe JOGAM, spécialiste de la mécanique de précision.

 

Situé à proximité de l’ancienne gare de Saint Germain Laval, le site dit de « Pralong » aura notamment fabriqué les châssis et la caisse blindée du PVP entre 2005 et 2012. Le processus de transfert a été lancé il y a un peu plus d’un an, suite à une réflexion lancée au sein d’Arquus sur la nécessité de conserver cinq sites industriels pour moins de 1500 salariés. Saint-Germain Laval étant le plus isolé, il a été décidé de s’en séparer. L’entreprise lyonnaise TRA-C Industrie s’était un temps placée dans les starting blocks, mais c’est finalement JOGAM, partenaire de longue date d’Arquus, qui l’aura emporté. Derrière cette transaction de quelques millions d’euros, le groupe normand matérialise une volonté d’élargissement de son périmètre d’activités et d’ouverture sur la vallée du Rhône. Ce transfert n’engendrera aucun licenciement parmi les 110 employés du site, qui étudie et produit des sous-ensembles mécano-soudés pour les autres établissements d’Arquus.

 

Désireux de renforcer les liens avec la BITD française, JOGAM prévoit de lancer un plan d’investissement sur le site nouvellement acquis et de chercher des synergies avec les entreprises de la région et ses propres filiales. JOGAM restera par ailleurs fournisseur d’Arquus, notamment au travers du site de Saint-Germain Laval. Le groupe versaillais a ainsi garanti un accord industriel de fabrication d’une durée de trois ans, assurant autant d’années de production d’éléments mécano-soudés. Et cela, sans compter sur l’implication de Saint-Germain Laval au sein d’autres programmes menés par Arquus à plus long terme.

 

L’opération s’avère donc gagnante pour Arquus, qui rationalise son schéma industriel tout en confiant la totalité des emplois du site à un partenaire fiable. Ne restent désormais que quatre sites dans le maillage industriel d’Arquus, à savoir Fourchambault, Marolles en Hurepoix, Saint Nazaire et Limoges. Un recentrage qui n’aura pratiquement aucun impact sur la taille du groupe, dont la croissance est maintenue grâce à la montée en puissance d’autres sites, tel que Fourchambault, nouvelle plateforme logistique du programme Scorpion.