Acheter groupé pour payer moins cher

 « Acheter groupé pour payer moins cher », un  adage bien connu du monde de la grande  distribution et qu’il va falloir s’habituer à  utiliser au sein de l’Alliance Atlantique.  L’Agence OTAN de soutien et d’acquisition  (NSPA) en a désormais fait sa spécialité,  enregistrant près de 50 acquisitions majeures de ce type en mai et juin 2016. Dernier achat groupé en date : des munitions guidées pour un montant de 205M€, grâce à un nouveau processus dans lequel la NSPA a agit en tant qu’acheteur principal au profit de la Belgique, le Danemark, l’Espagne, la Grèce, la Norvège, les Pays-Bas, le Portugal et la République Tchèque.

 

20150522_150523-nspa

 

La NSPA est née le 1er avril 2015 lorsque le Conseil de l’Atlantique Nord choisit d’étendre les capacités de l’Organisation OTAN de soutien en lui adjoignant la faculté d’ « acquisition » de systèmes d’armes multinationaux et de services. Il s’agit dans l’immédiat d’un programme pilote qui vérifiera l’efficacité d’une telle structure, censée permettre aux armées Alliées de mettre en commun leurs ressources et de réaliser des économies en augmentant les volumes des achats.

 

À l’instar d’une agence étatique, tel le Bulletin officiel des annonces des marchés publics français (ou BOAMP, dont nous vous parlons régulièrement), la NSPA émet avant tout des appels d’offres. Aujourd’hui, mercredi 17 août 2016, ce sont non moins de 62 appels d’offres qui sont publiés, concernant en majorité l’achat de pièces de rechange, de systèmes électroniques et de services logistiques et de télécommunication.

 

Au 17 août 2016, 62 appels d'offres étaient publiés sur le site de NSPA

Au 17 août 2016, 62 appels d’offres étaient publiés sur le site de NSPA

 

Mais la NSPA va au delà des appels d’offres « traditionnels » en publiant également près de 150 annonces relatives « aux marchés potentiels susceptibles de faire l’objet d’appels d’offres à brèves échéances ». Une démarche qui permet aux industriels intéressés de disposer du temps nécessaire pour maximiser l’intérêt de leur future offre. Ainsi, l’annonce n°15LMS022 relative à l’éventuelle acquisition d’approximativement 200 véhicules blindés tactiques, pour ne citer que cet exemple, pourrait prochainement « évoluer » vers un appel d’offres traditionnel.

 

La NSPA est donc un acteur privilégié pour tout industriel mais, attention, celle-ci ne soutient que l’achat de matériels ou services repris dans une liste précise. Le secteur des munitions, par exemple, est l’un des domaines dans lesquels les pays peuvent faire de substantielles économies. La NSPA négocie non seulement l’achat mais également la démilitarisation des munitions. La mise en commun des stocks de munitions excédentaires et périmés correspond à la même logique de diminution des coûts. Plus encore, la NSPA, qui assure le suivi de ces contrats jusqu’à leur terme, propose dans certains cas de compenser le coût de l’opération en revendant les matériaux récupérés.