Une nouvelle monture pour le SAS néo-zélandais

Bonne nouvelle pour les opérateurs du 1st New Zealand Special Air Service Regiment (NZSAS) : Auckland a officialisé le 5 septembre l’achat d’un nombre non divulgué de véhicules tout-terrain fabriqué par le Britannique Supacat pour un montant de 17.8M €. Avec l’attribution de ce contrat, la Nouvelle-Zélande concrétise un projet annoncé en 2015 pour remplacer par quatre véhicules différents la flotte vieillissante de véhicules Pinzgauer.

Le futur SO-MH néo-zélandais dérivera directement du HMT Extenda (Crédit photo:  Supacat)

Le futur SOV-MH néo-zélandais dérivera directement du HMT Extenda (Crédit photo: Supacat)

Selon les termes du contrat signé lundi, la filiale australienne de Supacat livrera à partir de la fin 2017 un nombre non spécifié de « Special Operations Vehicles – Mobility Heavy » (SOV-MH). Les SOV-MH dériveront du tout-terrain HMT Extenda déjà adopté par l’Australie et la Norvège et seront intégralement fabriqués par Supacat Australia, qui signe par ailleurs son premier contrat à l’export. En parallèle aux livraisons, « le travail continue pour identifier d’autres véhicules adaptés au spectre d’opérations envisagées par le SAS dans le cadre de ce projet », expliquait le ministre de la Défense Gerry Brownlee dans un communiqué officiel diffusé le 6 septembre.


Il s’agit d’un beau cadeau de rentrée pour les forces spéciales néo-zélandaises, qui vont pouvoir se défaire de Pinzgauer conçus dans les années 70 par l’Autrichien Steyr-Puch. En dotation dans la New Zealand Defence Force (NZDF) depuis 2005, les Pinzgauer ont depuis été fortement éprouvé par l’aventure afghane. « Cette expérience, combinée avec les exigences des missions et de l’équipement actuels, a conduit à la nécessité de remplacer les Pinzgauers avec un ensemble de véhicules plus modernes », a justifié Gerry Brownlee.

Doté d’une architecture ouverte, le HMT Extenda peut être configuré comme un véhicule 4×4 ou 6×6 en fonction du besoin opérationnel. Grâce à son moteur diesel Cummins 6.7L, le HMT Extenda atteint une vitesse de pointe de 120 km/h et une autonomie maximale de 800 km en version 6×6. Sa modularité permet l’ajout de nombreux kits selon la mission envisagée, tel du blindage additionnel ou un panachage de mitrailleuses et lance-grenades.

 

Plus discret que son cousin britannique (avec qui il partage la devise « Who dares wins »), le 1st NZSAS Regiment est né en 1955 des cendres du célèbre Long Range Desert Group, dans lequel servaient de nombreux Kiwis. Le régiment s’est notamment illustré durant la guerre du Vietnam et, plus récemment, en Afghanistan.

 

Le régiment est chargé de quatre missions principales:

 

– Effectuer des tâches de surveillance et de reconnaissance, en opérant en terrain complexe et dans des situations difficiles, souvent durant une longue période de temps pour un vaste spectre de missions.

 

– Combattre le terrorisme, en répondant à une menace terroriste en soutien de la police néo-zélandaise sur requête du gouvernement néo-zélandais.

 

– Mener des actions directes, car étant une force flexible, le NZSAS est capable de conduire des opérations spéciales conjointes et complexes, et de réaliser des actions brèves pour récupérer les personnes et le matériel désignés.

 

– Soutenir et influencer, en organisant, entraînant et conseillant les forces militaires et/ou para-militaires de nations alliées pour que celles-ci maintiennent leur sécurité intérieure. Le régiment fournit également une assistance aux autres agences du gouvernement néo-zélandais dans le cadre de la conduite d’opérations stratégiques d’envergure nationale.