Un successeur pour Galilée

La politique d’« aide à la pierre » du ministère des Armées passera elle aussi par la case « transformation numérique ». Dans un appel à candidature publié hier, le Secrétariat général pour l’administration (SGA) a en effet annoncé le remplacement du logiciel Galilée, chargé de gérer les propositions et affectations de logements au profit des militaires, par un nouveau « système d’information logement » (SI Logement).

 

(Crédit photo: Appart 4 U)

(Crédit photo: Air Terre Mer Immobilier)

 

« Le logement familial est une priorité ministérielle dans la condition du personnel tant militaire que civil », rappelle le document. C’est pourquoi l’interface unique entre entre SGA, militaires et civils pour les questions de logement doit évoluer pour améliorer le suivi des dizaines de milliers de références aujourd’hui proposées, dont 10 000 pour une  région parisienne considérée « sous forte tension ». Elles seront 660 de plus en Métropole d’ici 2020, venant gonfler un parc dont la gestion quotidienne doit impérativement intégrer les derniers avancées numériques.

 

La quatrième et, désormais, dernière version de Galilée cédera donc sa place à un nouveau système d’information qui « devrait permettre une optimisation substantielle du pilotage de la politique ministérielle du logement ». Mis en oeuvre par la SDL* de la DPMA*, elle-même inféodée au SGA (vous suivez ?), ce projet devra répondre à trois grandes problématiques, à commencer par la dématérialisation du processus de création et de suivi des dossiers de demande de logement. Ensuite, ce portail sera nativement évolutif pour permettre son adaptation aux modifications de la réglementation et aux mutations des nouvelles technologies. Protection des données oblige, le SI Logement devra, enfin, se conformer aux contraintes de la sécurisation du traitement des informations sensibles afférentes aux militaires.

 

Appelé à réunir les base de données de Galilée, d’Outre-mer et de l’étranger, ce système d’information reposera sur un interface public rénové « permettant aux demandeur de logements de saisir leur dossier de demande de logement (…) depuis Internet, de suivre l’avancement dudit dossier et d’interagir avec les services en charge de la gestion du logement ». De même, le SI Logement sera optimisé pour tous les types de plateformes, smartphones et tablettes compris, « renforçant ainsi la disponibilité du service pour les usagers ».

 

Ce programme est certainement à rattacher à l’un objectifs de la transformation numérique, lancée en avril 2018 par le ministère des Armées et chapeautée par la nouvelle DGNum, à savoir de « renforcer l’efficience des soutiens et faciliter le quotidien des personnels ». L’heure est dès lors à la modernisation des anciens dispositifs ou à la création de nouveaux outils, afin de faciliter l’accès à l’information et d’alléger les processus en les numérisant. Et, côté SCA, « les choses se déroulent bien. Le DGNum et moi-même suivons tous les projets de systèmes d’information, d’administration et de gestion importants », confirmait le secrétaire général pour l’administration Jean-Paul Bodin en octobre 2018 face à la Commission défense du Sénat.

 

C’est également dans cette logique de recherche d’efficacité que s’inscrit un autre projet, cette fois mené par la SIMMT. Doté d’un budget maximum de 27M€, ce programme envisage la création d’un nouveau catalogue électronique de pièces détachées et de prestations associées destiné au MCO Terrestre. Cette future plateforme s’insérera sur un site e-commerce pour faciliter les commandes dématérialisées relatives au soutien des véhicules, engins et autres matériels de l’armée de Terre. 

 

 

* Respectivement: sous-direction au logement et direction des patrimoines, de la mémoire et des archives