Un nouveau directeur pour la STAT

Que d’étoiles et de barrettes sur les manches d’invités majoritairement masculins rassemblés hier après-midi sous franc soleil sur le terrain de parade de la Section technique de l’armée de Terre (STAT) pour dire adieu à celui qui fut son directeur durant les quatre dernières années, le général Charles Beaudouin. Il sera remplacé à partir du 1er juillet par le colonel Rémi Fouilland, qui par la même occasion sera élevé au grade de général de brigade.

 

Ceux qui ont pu trouver un coin d'ombre furent bien chanceux! (Crédit photo: Christina Mackenzie)

Ceux qui ont pu trouver un coin d’ombre furent bien chanceux! (Crédit photo: Christina Mackenzie)

 

FOB était invité à écouter le discours du général Bertrand Houïtte de La Chesnais, chef d’état-major adjoint de l’armée de Terre, qui a tenu à rappeler que, sous le commandement franc et percutant du général Beaudouin, la STAT avait garanti, en coordination avec la Direction générale de l’armement (DGA), que le matériel militaire fourni aux soldats soit remis à temps et satisfasse à leurs besoins.

 

Et pour démontrer la nature conjointe de nombreuses opérations militaires actuelles, les homologues de la Marine (CEPA, basé à Hyères) et de l’armée de l’Air (CEAM, basé à Mont-de-Marsan) du général Beaudouin, à savoir le capitaine Benoît Hédé-Haüy et le général de brigade aérienne Jean-Pascal Breton, avaient fait le déplacement du sud de la France pour la cérémonie organisée à Versailles.

 

Le général Bertrand Houïtte de La Chesnais (debout au lutrin) s'adressant au général Beaudouin , qui sera affecté ailleurs à compter du 1er juillet (Crédit phot: Christina Mackenzie)

Le général Bertrand Houïtte de La Chesnais (debout au lutrin) s’adressant au général Beaudouin , qui sera affecté ailleurs à compter du 1er juillet (Crédit phot: Christina Mackenzie)

 

Parmi ceux vêtus d’un costume civil, nous avons reconnu Stéphane Mayer, PDG de Nexter, dont le siège est situé à quelques encablures de la STAT.

 

Dans son discours d’adieu, Beaudouin a répété des mots déjà entendus auparavant : « Il est préférable pour nos soldats d’avoir un bon équipement maintenant, plutôt qu’un excellent matériel demain ». Et le général Houïtte de La Chesnais de plaisanter en rappelant que le prochain discours de Beaudouin au quartier-général du chef d’État-Major des armées sera pour lui l’occasion de « se reposer » avant sa nomination vers un autre poste…