Un drone gonflable et insubmersible

Diodon Drone Technology est une jeune start-up française qui – sans surprise – développe des drones. Les deux jeunes ingénieurs qui l’ont lancée ont développé un drone multirotor gonflable, notamment utile lors de missions de recherche et de sauvetage.

 

Les "bras" gonflables du drone rendent le système extrêmement compact (Crédit: Christina Mackenzie)

Les « bras » gonflables du drone rendent le système extrêmement compact (Crédit: Christina Mackenzie)

Le dispositif a également attiré l’attention des forces spéciales car il peut non seulement être aisément transporté dans un sac à dos, mais il ne nécessite qu’une minute à une personne seule pour être déplié et gonflé (ou dégonflé et replié). Il peut être équipé d’une grande variété de capteurs et, compte tenu de ses « bras » en caoutchouc », est pratiquement indestructible. Ah, oui, et il flotte, est totalement étanche et peut atterrir et décoller à partir de n’importe quel terrain : eau, neige, sable, gravats, à vous de choisir.

 

Deux versions sont aujourd’hui disponibles : les SP20 et MP40. Toutes deux sont présentées cette semaine au salon Milipol à Paris. Le SP20, doté d’une autonomie maximum de 20 min, dispose d’une caméra HD EO/IR qui peut être remplacée par une autre charge utile selon les besoins de la mission. Déplié, il mesure 60x60x10 cm, une taille réduite à 20x20x10 une fois rangé.

 

Avec une autonomie de 30 min, le MP40 est également équipé d’une caméra HD EO/IR, mais cette fois installée sur un support stabilisé à deux axes pouvant, comme sur le SP20, être remplacé par d’autres capteurs. Le MP40 mesure 80x80x15 cm déplié, et seulement 30x30x15 lorsqu’il est replié.

 

Tous deux peuvent voler malgré sous des vents atteignant 20 nœuds et sont contrôlés par une station au sol très compacte. Pour la phase de gonflage, l’opérateur a le choix entre une petite pompe électrique ou, plus discret et facile à manier, une pompe à main classique.