Opération Chammal : le cap des 1000 missions aériennes est franchi !

Moins de dix mois après le lancement de l’opération Chammal, les avions français présents au Moyen-Orient viennent de franchir le cap des 1000 missions aériennes. Le 17 juillet dernier, un avion de patrouille maritime Atlantique 2 (ATL2) a réalisé sa 87e mission, franchissant un cap significatif dans la participation des forces françaises à la lutte contre Daech.

 

atlantiqueiraqstrike2014091908_adla

Atlantique 2 de la Marine Nationale déployé pour l’Opération Chammal (Ministère de la Défense)

Effectuée au départ du golfe arabo-persique, la mission ISR de L’ATL2 a duré en tout et pour tout 11h30, dont 6 heures sur zone, au dessus de la région d’Al-Anbâr (Irak).

 

Héritier du Breguet Atlantic, l’ATL2 est une version améliorée de ce dernier notamment dotée d’une meilleure motorisation, lui permettant d’effectuer des missions d’une durée maximale de 14 heures dans un rayon de 4300 nautiques.

 

Destiné, entre autres, aux missions de guerre électronique et de renseignement, l’ATL2 est pour ce faire équipé d’un système FLIR permettant l’identification de jour comme de nuit des cibles de surface à grande distance et d’un système ARAR 13 de détection d’émissions radar, capable d’intercepter et d’identifier des émissions très brèves à grande distance.

 

Atlantique 2 de la Marine Nationale (Ministère de la Défense)

Atlantique 2 de la Marine Nationale pendant sa 87e sortie pour Chammal (Ministère de la Défense)

 

Lancée le 19 septembre 2014 dans le cadre d’ « Inherent Resolve », le volet aérien de l’opération Chammal est actuellement composé de six Rafale, six Mirage 2000D et d’un unique ATL2, loin de la quarantaine d’avions déployés simultanément par la France au plus fort de son engagement. Cette OPEX mobilise au total un contingent de 700 militaires, dont une partie est projetée à Badgad et Erbil pour des missions de formation et de conseil auprès des militaires irakiens.

 

La semaine passée, les avions français ont réalisé 17 sorties aériennes, dont 5 missions ISR de renseignement dans la profondeur réalisées par l’Atlantique 2 et les Rafale équipés du Pod Reco NG.