L’impression 3D monte au front

Attendre des pièces de rechange pourrait bientôt ne plus être un problème pour le Corps des Marines des États-Unis (USMC) grâce au système expérimental X-FAB (pour « Expeditionary Fabrication »), un laboratoire de fabrication d’additifs transportable et autonome capable de produire rapidement des pièces de remplacement ou de réparation. Déployable avec les unités de maintenance des Marines au niveau bataillon, ce container de 6×6 mètres est démontable pour un transport plus aisé et contient quatre imprimantes 3D, un scanner et un logiciel de design assisté par ordinateur.

 

Le container X-FAB (Crédit photo: USMC)

Le container X-FAB (Crédit photo: USMC)

« X-FAB nous permettra également de mieux soutenir les Marines en réintégrant plus rapidement les plateformes au combat », explique le sergent Carlos Lemus, sous-officier en charge de la cellule de fabrication et d’innovation pour le 2e bataillon de maintenance. « Nous cherchons à exploiter cette capacité, car elle peut réduire le temps nécessaire pour commander et recevoir les pièces. Au lieu d’attendre des semaines ou un mois pour une pièce, nos machinistes peuvent obtenir cette pièce avant la fin de la journée ».

 

Le scanner tridimensionnel nécessaire pour digitaliser les pièces (Crédit: USMC)

Le scanner tridimensionnel nécessaire pour digitaliser les pièces (Crédit photo: USMC)

Le Marine Corps Systems Command (MCSC) et le Marine Corps and Logistics ont collaboré avec les techniciens du 2e bataillon de maintenance pour mener une évaluation d’un prototype de X-FAB en juillet à Camp Lejeune, en Californie. L’évaluation continuera jusqu’à la fin du mois d’août, permettant aux Marines de tester la technologie et de fournir un retour sur ses capacités aux responsables des achats militaires.

 

L'imprimante 3D portable (Crédit: USMC)

L’imprimante 3D portable (Crédit photo: USMC)

« L’impression 3D est parfaitement adaptée à la mission des mécaniciens », a déclaré Ed Howell, responsable du programme Supply and Maintenance Systems pour le MCSC. « Nous ne savons pas jusqu’où cette technologie nous emmènera, mais il s’agit d’une excellente occasion pour étudier ce que les Marines en pensent et pour explorer la viabilité de l’impression 3D pour le C7912 Shop Equipment, Machine Shop ».

 

Le « Shop Equipment, Machine Shop » – ou SEMS – est un container déployable équipé d’une fraiseuse, d’un tour et autres outils pour réparer rapidement des pièces de véhicules, des armes et autres équipements endommagés. L’idée est de déployer le X-FAB en tant que capacité complémentaire pour les structures de maintenance intermédiaires de l’USMC utilisant déjà ces SEMS.

 

Outre l’ajout d’une capacité d’impression 3D, X-FAB peut potentiellement réduire l’empreinte logistique des bataillons de maintenance en éliminant la nécessité de transporter de grandes quantités de pièces détachées, ajoute le sergent Lemus.

 

Ajustement de l'une des imprimantes (Crédit: USMC)

Ajustement de l’une des imprimantes (Crédit photo: USMC)

X-FAB donne aux Marines un moyen d’innover, de fabriquer et de créer leurs propres solutions – une capacité unique qui n’est pas encore disponible pour les Marines actuellement déployés en opération, précise le lieutenant-colonel Howie Marotto, responsable de l’impression 3D au sein du Marine Corps Installations and Logistics.

 

« Dans un environnement contesté où les navires ne peuvent nécessairement accoster, ou les avions nécessairement voler pour livrer leurs marchandises, les Marines ont besoin d’un moyen de se soutenir – au moins temporairement – par eux-mêmes », explique Marotto. « Le X-FAB déployable leur donnerait une autre voie pour s’auto approvisionner jusqu’à ce que la logistique ou la chaîne d’approvisionnement régulière puisse les soutenir. Dans certains cas, ils peuvent même créer une capacité qu’ils n’avaient pas auparavant, comme des drones imprimés en 3D ».

 

Avec un poids de 4.7 tonnes, un X-FAB totalement équipé fonctionne sur un générateur ou sur le courant électrique et nécessite deux à trois heures pour être mis en place par une équipe de quatre Marines.