LERapp, l’application anti-laser

Dix mille. C’est, depuis 2009, le nombre d’attaques au laser portable contre des avions civils et militaires recensées en Grande-Bretagne. Ces agressions, dont le but est d’éblouir et désorienter un pilote en l’aveuglant, sont également en forte croissance de ce côté de la Manche, favorisées, entre autres, par la démocratisation des lasers. Car ces derniers, qui coûtaient encore plus de 100 000€ il y a un quart de siècle, peuvent désormais s’acheter pratiquement n’importe où pour à peine 5€.

 

Voici à quoi ressemble l'interface de LERapp (Crédit photo: Dstl)

Voici à quoi ressemble l’interface de LERapp (Crédit photo: Dstl)

 

Face à l’augmentation des attaques, le secteur défense a su faire preuve d’inventivité pour proposer des solutions innovantes. L’une des ces dernières, l’application pour smartphone « Laser Event Recorder » (ou LERapp), vise à améliorer l’analyse de telles attaques. Conçue par le professeur Craig Williamson du Laboratoire des technologies et sciences de défense britannique (Dstl), cette application utilise l’appareil photo, le GPS et la connexion Internet pour enregistrer, analyser et communiquer les détails de l’incident aux forces de police ou à d’autres pilotes afin de les prévenir.

 

Le Dstl n’est pas novice en la matière, le laboratoire ayant dès 2012 développé et expérimenté un prototype de lunettes conçues pour filtrer un vaste spectre d’ondes lasers. Grâce à sa structure composite intégrant une couche de polycarbonate et un revêtement optique absorbant appliqué sur une fine lentille de verre, cette technologie pourrait bientôt devenir un élément essentiel de la protection individuelle du soldat.

 

Le projet de lunettes anti-laser développé depuis 2012 par le Dstl (Crédit: Dstl)

Le projet de lunettes anti-laser développé depuis 2012 par le Dstl (Crédit: Dstl)

 

Développée à l’origine sur iPhone, LERapp peut néanmoins être modifiée pour un usage sur Android ou d’autres plateformes. Cette technologie est en outre la première à profiter du programme « Easy Access Intellectual Property » du Dstl, dont l’objectif est de transférer gratuitement la propriété intellectuelle d’une technologie à une entreprise susceptible d’en compléter le développement et d’en assurer la commercialisation. LERapp est désormais entre les mains de l’Américain Profound Technologies, qui devrait proposer un produit fini d’ici l’été 2017. Un produit qui entend toucher un vaste spectre d’usagers, telles que les forces armées.

 

L’industrie n’est pas en reste, à l’image d’Airbus qui a entamé, dès 2014 et en partenariat avec le cabinet d’ingénierie canadien Lamda Garde, le développement d’un film transparent applicable sur une vitre et capable de bloquer des rayon lasers de 532 nanomètres, la gamme la plus utilisée lors des attaques contre les avions. Testé en conditions réelles depuis 2015, ce filtre pourrait ensuite être adapté à un usage militaire, notamment à travers son intégration à tous les types de véhicules militaires.