Le MinArm paie plus vite que son ombre

CDEGRILART_EXPERT_facture copyLe ministère des Armées français a reçu, le 13 novembre, le Prix des délais de paiement 2017 dans la catégorie  « Organismes publics ». C’est à dire que parmi ces derniers c’est le ministère des Armées qui paie ses factures le plus rapidement…ou, tout au moins, parmi les plus rapides.

Ce prix — mal nommé à notre avis,  car donnant l’impression qu’il est gagné par celui qui prend le plus longtemps à payer, hors c’est tout le contraire — a été attribué lors des assises des délais de paiement, organisées par le médiateur des entreprises, et placées sous le haut patronage du Président de la République. Ce prix récompense les entreprises, administrations ou collectivités pour leur comportement en matière de délais de paiement.

En 2016, le délai moyen de paiement des fournisseurs du ministère des Armées était de 22,8 jours, contre 26 jours en 2015, d’après un communiqué du ministère. Alors quand on considère que le délais de paiement moyen en 2010 était de 73 jours, on se rend compte de l’effort consentit !

En 2016 le ministère a réglé 18MD€ pour 698 000 factures relevant du périmètre de la commande publique, émises par 31 000 fournisseurs, dont 80 % de Petites et moyennes entreprises (PME) ou de micro-entreprises.

Florence Parly, ministre des Armées, « salue cet excellent résultat obtenu grâce à la forte implication du personnel des services financiers » rapporte le communiqué. Ont contribué à ce bon en avant : la mise en place du contrôle de gestion de l’exécution financière, le développement des cartes achats ou encore la dématérialisation des factures, plus de 60 % des factures traitées par le ministère étant aujourd’hui transmises sous forme dématérialisée par ses fournisseurs.

Une micro-entreprise, qui travaille de façon occasionnelle pour le ministère, nous a confirmé que le système de facturation dématérialisée mis en place par le MinArm est très facile à utiliser et nous a avoué que ses factures avaient été réglées tellement vite que cela l’avait surpris !