IDEX 2019: l’UGV THeMIS, futur standard européen ?

D’Abou Dhabi

 

Difficile, malgré les 133.000 m2 qu’occupe le salon IDEX, de ne pas y croiser le drone terrestre THeMIS. Remarqué lors de la dernière édition d’Eurosatory, le fleuron de la société estonienne Milrem Robotics est à nouveau en vedette cette semaine à Abou Dhabi, avec l’objectif affiché de valider son accession au rang de standard industriel. 

 

L'OPTIO-X20 de Nexter, association efficace d'une tourelle ARX20 et du drone THeMIS de Milrem (Crédit photo: RSY/FOB)

L’OPTIO-X20 de Nexter, association efficace d’une tourelle ARX20 et du drone THeMIS de Milrem (Crédit photo: RSY/FOB)

 

« Le nombre élevé de projets d’intégration élaborés avec divers fabricants de charges utiles tels MBDA, EOS, ST Engineering, Nexter, Kongsberg et FN Herstal, et l’intérêt suscité par d’autres chefs de file bien connus dans le secteur, démontrent qu’au cours des dernières années le THeMIS a réellement renforcé sa position en tant que norme de l’industrie pour les UGV »,  explique Riho Terras, ancien CEMA estonien et actuel président de la Division des systèmes de Défense chez Milrem Robotics. Hormis la version antichar développée en collaboration avec MBDA, Nexter présente pour la première fois à l’étranger le drone OPTIO X-20, basé sur la tourelle ARX20 et dont nous parlions en détails en juin dernier.

 

Conséquence logique de cette extrême visibilité, de nombreuses forces armées ont exprimé leur intérêt pour les différentes versions du drone, actuellement évalué aux Etats-Unis, au Royaume-Uni, en France, en Norvège et en Finlande. Mais THeMIS fait également des émules parmi les forces armées de la région MENA. Une nouvelle campagne de tests a d’ailleurs été effectuée sur le territoire émirien en décembre 2018, validant les capacités du drone en milieu désertique. 

 

Le point fort du THeMIS réside dans un système de propulsion hybride (batteries et/ou moteur diesel) lui conférant une autonomie de 8-10h en mode hybride et de 30 à 90 minutes en mode électrique. Ce dernier lui confère donc un niveau de discrétion potentiellement appréciée par les clients « spéciaux », tout en ne sacrifiant pas la vitesse, de l’ordre de 20 km/h. 

 

Soutenu par une capacité d’emport de 750 kg, THeMIS entend répondre au plus vaste éventail de besoins par la conception d’un maximum de variantes : porteur de systèmes d’armes, station d’accueil d’UAV, relais de communication, observation avec un mât optronique, sécurité civile avec un bras articulé, etc. Il est en outre opérable soit en mode télécommandé à vue directe, soit au moyen de ses caméras et intègre la programmation de parcours par coordonnées GPS ou le suivi autonome d’un fantassin.