Feu vert pour le Standard 2 du Tigre HAD

Nouvelle mue à l’horizon pour les hélicoptères de combat Tigre de l’aviation légère de l’armée de terre (ALAT) ! L’OCCAR (Organisation conjointe de coopération en matière d’armement) a en effet annoncé hier soir avoir signé le 15 décembre un contrat avec Thales, TDA Armement et Airbus Helicopters pour le développement du Standard 2 du Tigre HAD (Hélicoptère Appui Destruction).

 

Un Tigre HAD dans le ciel djiboutien (Crédit: EMA)

Un Tigre HAD dans le ciel djiboutien (Crédit: EMA)

 

Ce contrat, signé par l’OCCAR au nom de la France, comprend le développement et la production du Standard 2 ainsi que son intégration sur 24 Tigre HAD. Les premières livraisons sont prévues pour la mi-2020 et s’étendront jusqu’en 2023, date à laquelle la France et ses partenaires australien, allemand et espagnol espèrent concrétiser la production du Standard 3 du Tigre.

 

Parmi les nombreuses capacités envisagées, ce Standard 2 inclut l’adoption de la Roquette de Précision Métrique (RPM) produite par TDA Armement. Développée depuis 2010 et commandée en juin 2016 par la Direction générale de l’armement (DGA), la RPM est une roquette de 68 mm dotée d’un système autodirecteur semi-actif laser et d’un système de mise à feu par induction. Celui-ci augmente la sécurité du personnel en séparant le propulseur de la charge militaire, et diminue l’empreinte logistique de la plateforme grâce à l’absence de connecteurs. Le budget total prévu pour son intégration frôlera les 112 M€, dont 64 M€ destinés au développement et à la production d’un millier de RPM et 48 M€ alloués aux opérations d’intégration.

 

Le Standard 2 comprendra également deux technologies « Made in Thales » : un nouveau récepteur GPS doté d’un module antibrouillage à disponibilité sélective (SAASM) permettant l’accès aux signaux GPS militaires cryptés, lui-même protégé par une antenne anti-brouillage type CRPA (ou en français, « antenne à diagramme de rayonnement contrôlé ») sans doute issue de la gamme TopShield.

 

Futur fer de lance de l’ALAT, le Tigre HAD est conçu pour offrir une meilleure opérabilité dans un environnement chaud tel que, par exemple, celui rencontré par les Tigre déployés dans la bande sahélo-saharienne. Outre l’équipement de son grand frère de la version HAP (Hélicoptère Appui Protection), la version HAD intègre en plus le missile américain air-sol AGM-114 Hellfire 2 et une meilleure motorisation grâce au moteur MTR390-E conçu par un consortium unissant MTU, Turbomeca (Safran Helicopter Engines), et Rolls-Royce. La version HAD remplacera la plupart des 40 Tigre HAP déjà entrés en service pour permettre aux forces françaises de disposer d’un parc homogène de 67 HAD à l’horizon 2025.