De nouveaux modules C2 projetables pour les forces armées

La DGA a publié un avis de marché ce dimanche 11 février 2018 portant sur l’acquisition et le soutien de huit nouveaux « modules de commandement et de conduite projetable (MC2P), dont deux premiers systèmes de pré-série. Cet avis envisage également des prestations de soutien supplémentaires ainsi que la possibilité de commandes additionnelles, « le besoin étant estimé à un nombre inférieur à 30».

 

L’escadron de défense sol-air (EDSA) 12.950 «Tursan» lors de l'entraînement tactique de défense aérienne Aster 17-2 (Crédit photo: Pascal ARROYAS / Armée de l'Air)

L’escadron de défense sol-air (EDSA) 12.950 «Tursan» lors de l’entraînement tactique de défense aérienne Aster 17-2 (Crédit photo: Pascal ARROYAS / Armée de l’Air)

 

Les modules voulus pour l’armée doivent être adaptés aux nouvelles contraintes d’architecture de déploiement et de sécurité de l’information. Des commandes supplémentaires sont envisageables, le besoin étant estimé à un nombre inférieur à trente.

 

Les MC2P sont des shelters modulables, équipés en distribution électrique, réseau informatique, éclairage et conditionnement d’air ; ils sont destinés, pour l’essentiel, à recevoir des systèmes d’information et de communication (SlC). Ils sont transportables par voie aérienne, routière, ferrée ou maritime.

 

Ces MC2P seront employés pour plusieurs usages, principalement l’accueil de structures de commandement et de conduite des opérations aériennes, l’accueil de structures de défense sol-air, l’accueil d’une partie d’une Base Aérienne Projetable (BAP) ou d’un détachement Air (DETAlR) (essentiellement salle d’opérations des unités aériennes ou commandement de la BAP/DétAir), une salle technique SlC (serveurs, éléments actifs…).

 

Les contraintes fixées par la DGA sont multiples. Chaque candidat devra apporter la preuve qu’il dispose des compétences et capacités dont quelques-unes sont mentionnées ci-après. Primo, la maîtrise dans la fabrication de conteneurs mobiles et déployables, ce que maîtrisent des fabricants comme Euroshelter (Nexter), Daher et Toutencamion.

 

Secundo, la maîtrise des exigences et contraintes liées à l’aérotransport de conteneurs. Tertio, la maîtrise de l’intégration en abris techniques mobiles d’équipements de communications, de réseaux notamment fibre optique, d’équipements de servitudes (éclairage, énergie électrique, conditionnement d’air, dispositif de détection de fumée et d’extinction d’incendie). Interopérabilité oblige, les candidats doivent être à même de développer ou intégrer des systèmes homologables OTAN. Pour des motifs aisément compréhensibles, les candidats doivent avoir des moyens d’études et d’intégration implantés au sein d’un pays membre de l’Union européenne et de l’OTAN.