Création d’un nouveau fonds public pour les PME innovantes

(Crédit photo: DGA)

(Crédit photo: DGA)

La Direction générale de l’armement (DGA) et Bpifrance ont amorcé hier la création d’un fonds d’investissement doté d’un budget initial de 50M€ et destiné au soutien des PME et ETI innovantes de l’environnement de défense français, « un enjeu majeur pour la souveraineté de notre système de défense qui repose sur une industrie forte et compétitive », a déclaré le directeur de la DGA Laurent-Collet Billon dans un communiqué officiel.

 

Si la DGA est une structure qui vous est certainement familière, ce n’est peut-être pas le cas de Bpifrance. La « Banque Publique d’Investissement », filiale de la Caisse des Dépôts et de l’État, a pour fonctions premières l’accompagnement financier et le soutien à l’innovation et à l’export des entreprises tout au long de leur cycle de vie. Bpifrance s’appuie pour cela sur un réseau fort de 47 implantations régionales.

 

Annoncé par le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian lors de l’édition 2016 du Forum DGA Innovation, ce fonds interviendra auprès « d’entreprises jugées stratégiques pour renforcer leur structure bilancielle, stabiliser leur capital et contribuer à une consolidation de la filière Défense sur le long terme », explique le duo DGA-Bpifrance. Mais outre l’apport de fonds propres ou quasi-propres, ce fonds aura également une vocation plus « offensive » en simulant l’attractivité des entreprises auprès des investisseurs privés et à l’export.

 

Ce nouveau fonds viendra également consolider les dispositifs d’aides existant, tel RAPID (régime d’appui à l’innovation duale), lancé en 2010 au profit des PME (et dont nous vous parlions récemment). Parrainé par la DGA, RAPID a, en sept années d’existence, soutenu plus de 350 projets innovants. Seul hic, RAPID ne finançait pas les start-up, une carence à laquelle le fonds DGA/Bpifrance pourra remédier.