Contrat franco-britannique pour le canon CTA40

CTA International a signé un contrat de trois ans avec la France et le Royaume-Uni concernant le support technique du canon de 40 mm CTA40 suite à une réunion organisée hier entre Laurent-Collet Billon, directeur de la Direction générale de l’armement (DGA) et Harriet Baldwin, ministre britannique des acquisitions de défense.

 

Harret Baldwin et Laurent Collet-Billon après la signature des accords bilatéraux du 15 décembre 2016

Harret Baldwin et Laurent Collet-Billon après la signature des accords bilatéraux du 15 décembre 2016

CTA International est une coentreprise créée en 1994 par BAE Systems et Nexter Systems. Son siège est situé à Bourges, dans l’un des centres historiques de l’industrie de défense française. La société comprend plus de 60 ingénieurs et employés britanniques et français et est entièrement dédiée à la recherche et au développement, à la fabrication et à la vente de la technologie CTA40.

 

Le canon CTA40 est avant tout destiné à armer des véhicules blindés et de reconnaissance. La coopération franco-britannique en matière de défense a permis l’intégration de ce canon sur les nouveaux véhicules blindés multi rôles Ajax et sur le véhicule de combat d’infanterie Warrior, tandis que la France l’a sélectionné pour armer ses futurs véhicules blindés de reconnaissance Jaguar.

 

« Le canon CT est un excellent exemple de coopération bilatérale conduisant à une meilleure capacité de nos forces armées. Le canon CT est plus compact et plus léger que les armements conventionnels de calibres similaires, offrant une [capacité de] frappe inégalée pour sa taille. Le concept unique de munition cylindrique CT occupe moins d’espace que les systèmes similaires et est plus facile à sélectionner et à charger pour les systèmes de chargement automatiques, » a déclaré le ministère de la Défense britannique.

 

Collet-Billon et Baldwin se réunissaient à Paris dans le cadre du 27e High Level Working Group, créé par le traité de Lancaster House de 2010 et représentant le plus haut niveau de la coopération d’armement franco-britannique. Le HLWG se réunit plusieurs fois par an et est co-présidé par les responsables français et britannique des achats de défense.

 

Au cours de cette réunion, Collet-Billon et Baldwin ont également approuvé le lancement de la prochaine phase du programme franco-britannique de drone de combat FCAS ainsi que le renforcement de la coopération en matière d’essais hydrodynamiques.