À la recherche de désignateurs laser

La Direction générale de l’armement (DGA) se penche sur l’acquisition d’aides à la visée type point rouge pour le futur fusil d’assaut HK 416F et d’une nouvelle génération de désignateurs laser légers. 

laser-jpg-1420268082-4520

Les forces spéciales françaises utilisent déjà les désignateurs lasers de CILAS

Selon un avis publié le 13 avril par le Bulletin officiel des annonces des marchés publics (BOAMP), un premier marché « concerne l’acquisition d’une quantité d’approximativement 120 000 aides à la visée pour le HK 416F ». Cette quantité, qui pourra évoluer en fonction du besoin, semble confirmer l’abandon de l’éventuel projet de recyclage des systèmes point rouge Aimpoint COMP montés jusqu’alors sur les FAMAS des forces françaises.

L’envoi des appels d’offres reste ouvert jusqu’au 18 mai, pour une notification du marché prévue pour le 4e trimestre 2017. Les industriels retenus fourniront un échantillon de quatre systèmes appelés à subir trois mois d’évaluations intensives.

Toujours dans le domaine de l’acquisition de cibles, la DGA a en outre officialisé un projet de « qualification et [d’] acquisition de Désignateurs Laser Nouvelle Génération (DL-NG) légers, à longue distance de désignation efficace », précise le BOAMP. Selon la DGA, le besoin s’élève à 70 systèmes, dont la masse sera obligatoirement inférieure ou égale à 4 kg et dont le faisceau laser présente une énergie supérieure ou égale à 80 millijoules (équivalent à moins d’un dixième de l’énergie nécessaire pour élever une pomme d’un mètre sur Terre).

Le télémètre laser DHY 307 de CILAS

Le télémètre laser DHY 307 de CILAS

Deux acteurs du paysage industriels pourraient se démarquer pour cet achat : CILAS (Compagnie industrielle des lasers) et Safran Electronics & Defense (ex-Sagem). Le premier peut s’appuyer sur 20 années d’expérience et sur son désignateur laser DHY307 LW déjà acquis par les forces spéciales françaises. Hormis le fait qu’il respecte à la lettre les critères édictés par la DGA, le DHY 307 LW présente une portée de désignation atteignant 10 km. Le savoir-faire de CILAS peut en outre être facilement intégré aux jumelles infrarouges multifonctions JIM LR produites par Safran et déployées depuis 2011 au sein de l’ensemble des unités de combat de l’armée française.