14 juillet 2015 : Mise en bouche

Dans moins de deux semaines, les Champs-Elysées batteront une fois de plus aux pas des soldats et des véhicules ayant l’honneur de défiler dans Paris à l’occasion du 14 juillet. Cependant, l’épreuve devrait être un peu plus légère cette année pour la célèbre avenue. En effet, le défilé sera à la fois plus court et moins garni.

14_juillet_2015_005

Des Leclerc défilant, une image que l’on en verra pas cette année…

Les raisons de sécurité et le déploiement important des forces en OPEX comme sur Sentinelle réduisent le nombre d’hommes disponibles. Il y aura donc près de 300 militaires en moins dans le défilé des troupes à pied et entre 25 et 30% de véhicules en moins ! Pour des raisons de sécurité également, il aurait été demandé aux soldats de rentrer rapidement dans leurs casernes après le défilé.

14_juillet_2015_006

Un VBL (Véhicule Blindé Léger) et un char ERC-90 Sagaie du 1e RHP au cœur du Sahara (©Thomas Goisque)

Point de Leclerc cette années mais bien les VBCI du 1er régiment de tirailleurs et les ERC-90, AMX-10RC et VAB du 1er RHP de retour du Sahel. Suivra un module mixte d’artillerie avec non pas un unique régiment mais bien des éléments de trois d’entre eux : 1er (armé de LRU et de mortiers de 120mm), 40e (AUF-1 et Caesar de 155mm, mortiers de 120mm) et  61e d’artillerie dédié aux drones Sperwer. Un module logistique), 121e régiment du train et 519e groupe de transit maritime) et des Mamba de l’escadron de défense sol-air Barrois précéderont le 25e régiment du génie de l’air et enfin le 2ème régiment de dragons (spécialisé dans la défense NRBC). Nous en saurons plus sur le matériel présenté une fois que les répétitions auront débuté.

14_juillet_2015_003

L’échelle d’assaut utilisée lors de l’assaut à Dammartin

La grande nouveauté de ce défilé sera plus civile que militaire. Les forces spéciales de la police et de la gendarmerie (Raid, BRI, GIGN) seront à l’honneur et défileront pour la première fois (à visage masqué bien entendu). Malheureusement, ils ne devraient pas défiler avec leurs véhicules spéciaux notamment l’échelle d’assaut de Renault Trucks Defense montée sur un Sherpa Light qui a été utilisée en janvier lors de la prise d’otages de l’imprimerie de Dammartin-en-Goële.

14_juillet_2015_002

L’échelle d’assaut de RTD présentée lors du salon SOFINS 2015 (©FOB)

Pour le côté exotique, on pourra compter sur les Mexicains. En effet, cette année, ce pays est à l’honneur. Le président François Hollande partagera la tribune officielle avec son homologue mexicain et, ensemble, ils assisteront au passage de 145 cadets mexicains (provenant des différentes armées du Mexique) dont certains porteront des rapaces au bout de leur bras (aigles, buses et faucons). Ces oiseaux auraient impressionné le président français lors de sa dernière visite au Mexique. Avec de la chance peut-être en verrons-nous  certains en plein vol.

14_juillet_2015_004

Les cadets mexicains et leurs rapaces lors d’une répétition (©Ministère de la Défense mexicain)

Quoi qu’il en soit, il est clair que, contrairement à d’autres pays, la France ne considère pas son défilé militaire comme un geste politique fort à l’attention de l’étranger. Lorsque l’on regarde vers l’est ce que la Russie a organisé cette année et ce que la Chine prépare également pour septembre, on peut douter de l’impact d’une telle démonstration.  Faire défiler des hommes du 12e RC qui ont participé à l’exercice PUMA 2015 en Pologne avec leurs chars Leclerc aurait été un signal un peu plus fort pour bien montrer que la France est attentive à ce qui se passe à l’autre bout du continent.

14_juillet_2015_007

Troupes françaises engagées dans l’exercice Puma 2015 en Pologne (©OTAN)